Laï­ci­té ou ra­cisme?

Métro Montréal - - OPINIONS - MI­CHAEL SÉ­VI­GNY, MON­TRÉAL

Les nom­breux com­men­taires sou­vent nau­séa­bonds sur les ré­seaux so­ciaux concer­nant l’éven­tuel pro­jet de loi du gou­ver­ne­ment sur la laï­ci­té de l’État et les signes re­li­gieux ont de quoi in­quié­ter. Beau­coup de mau­vaise vo­lon­té et de pro­fes­sions de foi ra­cistes.

En quoi est-ce qu’un voile ou cru­ci­fix em­pê­che­rait celle ou ce­lui qui le porte de faire son tra­vail en res­pec­tant les règles de neu­tra­li­té re­li­gieuse? Une femme voi­lée en CPE a-t-elle dé­jà es­sayé de conver­tir un en­fant à sa re­li­gion? On a des preuves que le port du voile a une in­fluence quel­conque sur nos en­fants? Et qu’en est-il des en­sei­gnants ou des po­li­ciers? On a des exemples concrets, do­cu­men­tés? J’en doute.

Com­bien de nos aya­tol­lahs de la laï­ci­té se ma­rient à l’église et y bap­tisent leurs en­fants? Com­bien connaissent l’ori­gine du cru­ci­fix à l’As­sem­blée na­tio­nale? Com­bien connaissent per­son­nel­le­ment un ou des mu­sul­mans, en l’oc­cur­rence une femme voi­lée? Mais tous sont des ex­perts, à en ju­ger par les com­men­taires sur les ré­seaux so­ciaux. À leur place, je me gar­de­rais une pe­tite gêne.

Ce à quoi nous as­sis­tons pré­sen­te­ment sous le cou­vert d’une laï­ci­té que la plu­part des gens ne peuvent même pas dé­fi­nir n’est rien d’autre qu’une très laide ma­ni­fes­ta­tion d’igno­rance, d’in­to­lé­rance et de ra­cisme, et j’ajou­te­rais, à peine voi­lée!

Re­li­sez-vous avant d’écrire des inep­ties et des gros­siè­re­tés. C’est vrai­ment hon­teux. On s’éton­ne­ra en­suite que les im­mi­grants ne se re­con­naissent pas en nous.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.