Une su­per­ligue nord-amé­ri­caine?

Métro Montréal - - SPORTS - LE FOOTEUR ARCADIO MARCUZZI le­foo­teur.com

La Coupe du monde de la FI­FA de 1994 aux États-Unis a non seule­ment été l’élé­ment dé­clen­cheur par ex­cel­lence de la crois­sance ful­gu­rante du soccer en Amé­rique du Nord au cours des der­nières dé­cen­nies, mais elle a sur­tout été à l’ori­gine de la créa­tion de la Ma­jor League Soccer, deux ans plus tard.

Le re­tour du plus grand évé­ne­ment spor­tif de la pla­nète sur le conti­nent, en 2026, peut pa­raître an­non­cia­teur d’une deuxième grande (r)évo­lu­tion lo­cale pour le sport uni­ver­sel. Alors qu’on est en­core à ima­gi­ner sous quelle forme ces chan­ge­ments pour­raient se ma­té­ria­li­ser, En­rique Bo­nilla, pré­sident de la pre­mière di­vi­sion mexi­caine (Li­gaMX), semble quant à lui bien avan­cé dans cette ré­flexion.

Pre­nant la pa­role dans le cadre du som­met Lea­ders, hier à Londres, le di­ri­geant a men­tion­né consi­dé­rer la pos­si­bi­li­té de voir naître une ligue conti­nen­tale, for­mée de clubs mexi­cains, amé­ri­cains et ca­na­diens, bref, une fu­sion de la MLS avec la Li­ga MX.

«Si nous pou­vons or­ga­ni­ser une Coupe du monde, alors nous pou­vons avoir une ligue ou une coupe nord-amé­ri­caine. L’idée prin­ci­pale se­rait de gran­dir en­semble pour com­pé­ti­tion­ner, si­non ce se­ra tou­jours les riches de l’Eu­rope et les autres», a-t-il sou­te­nu, avant de ren­ché­rir : «Nous croyons que cette oc­ca­sion avec la Coupe du monde en 2026 nous ouvre la porte pour faire les choses dif­fé­rem­ment et mieux.»*

À l’heure de la glo­ba­li­sa­tion (pour le meilleur et pour le pire, il est im­por­tant de le dire), le conti­nent nord-amé­ri­cain re­pré­sente un el­do­ra­do unique pour une in­dus­trie qui a gran­de­ment be­soin de mar­chés émer­gents. La fin abrupte de l’ère Ha­ve­lange-Blat­ter, cau­sée par le FIFA­gate, a cham­bou­lé les plaques tec­to­niques du pou­voir, et la zone CONCACAF semble bien dé­ci­dée à prendre cette place sur l’échi­quier géo­po­li­tique du foot, trop long­temps mo­no­po­li­sée par l’Eu­rope (UE­FA) et l’Amé­rique du Sud (CONMEBOL).

L’idée d’une su­per­ligue nor­da­mé­ri­caine, bien que gran­di­lo­quente, ne pa­raît donc pas, de prime abord, far­fe­lue. Le nerf de la guerre pour qu’un tel pro­jet puisse voir le jour et, par ex­ten­sion, ri­va­li­ser avec les grandes ligues européennes est la né­go­cia­tion de contrats de dif­fu­sion bé­ton, une des prin­ci­pales tares ac­tuelles de la MLS et de la Li­ga MX par com­pa­rai­son avec les géants du Vieux Conti­nent. Estce qu’une telle uni­fi­ca­tion suf­fi­ra pour s’en rap­pro­cher? M. Bo­nilla semble d’avis que oui.

Si la lo­gis­tique ad­mi­nis­tra­tive et géo­gra­phique re­pré­sente un autre dé­fi énorme, elle pour­rait tou­te­fois s’avé­rer une oc­ca­sion unique d’im­plan­ter un sys­tème viable de pro­mo­tion-re­lé­ga­tion, comme ce qui est en vi­gueur dans les cham­pion­nats les plus im­por­tants de la pla­nète.

Pour le mo­ment, tout ce­la semble plus près de la fic­tion que de la réa­li­té, mais un bref sur­vol des ten­dances pas­sées et ac­tuelles per­met d’en­tre­voir des chan­ge­ments as­sez im­por­tants dans la struc­ture et les rap­ports de pou­voir du soccer mon­dial au cours des pro­chaines an­nées.

Pen­sez-y! S’il y a quelques an­nées on vous avait dit qu’on ac­cueille­rait des matchs de Coupe du monde en 2026 et que 2 jeunes in­ter­na­tio­naux de moins de 20 ans made in

Ca­na­da se­raient ache­tés par le Bayern Mu­nich [Al­phon­so Da­vies] et par le FC Bar­ce­lone [Bal­lou Ta­bla], vous n’y au­riez pro­ba­ble­ment pas cru.

Et pour­tant…

Le nerf de la guerre pour qu’un tel pro­jet puisse voir le jour et, par ex­ten­sion, ri­va­li­ser avec les grandes ligues européennes est la né­go­cia­tion de contrats de dif­fu­sion bé­ton, une des prin­ci­pales tares ac­tuelles de la MLS et de la Li­ga MX.

/ GRA­HAM HU­GHES/PC

Ale­jan­dro Sil­va, de l’Im­pact, en duel avec Wil Trapp, du Crew

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.