Dé­non­cer le har­cè­le­ment dans le bus et le mé­tro

En­semble Mon­tréal sou­haite que la Ville se dote d’ou­tils pour com­battre le har­cè­le­ment dans les tran­sports en com­mun. L’op­po­si­tion of­fi­cielle pro­pose entre autres la créa­tion d’une ap­pli­ca­tion mo­bile pour si­gna­ler en temps réel un acte de har­cè­le­ment.

Métro Montréal - - ACTUALITÉ - SI­MON MAUVIEUX si­mon.mauvieux@jour­nal­me­tro.com

«Le fléau du har­cè­le­ment est un phé­no­mène gen­ré et ré­cur­rent, connu et re­con­nu dans le monde en­tier. À titre de grande ville, Mon­tréal ne fait pas ex­cep­tion»

Ka­rine Boi­vin-Roy, conseillère mu­ni­ci­pale

Un an après le dé­clen­che­ment du mou­ve­ment #MoiAus­si, En­semble Mon­tréal veut s’at­ta­quer au har­cè­le­ment dans les tran­sports col­lec­tifs. Le par­ti dé­po­se­ra une mo­tion en ce sens à la pro­chaine réunion men­suelle du con­seil mu­ni­ci­pal, le 22 oc­tobre pro­chain.

«Tout le monde connaît quel­qu’un qui a vé­cu une his­toire de mains ba­la­deuses dans un wa­gon de mé­tro ou dans un au­to­bus, ou qui a vé­cu pire en­core», a illus­tré la lea­der de l’op­po­si­tion of­fi­cielle, Ka­rine Boi­vin-Roy, hier.

La for­ma­tion po­li­tique veut créer une ap­pli­ca­tion mo­bile per­met­tant de si­gna­ler en temps réel et de géo­lo­ca­li­ser un acte de har­cè­le­ment ou une agres­sion.

En­semble Mon­tréal pro­po­se­ra aus­si de créer une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion des­ti­née aux em­ployés de la So­cié­té de tran­sport de Mon­tréal (STM) et au grand pu­blic. En­fin, le par­ti de Lio­nel Pe­rez veut que le pro­gramme «entre deux ar­rêts», qui per­met à un chauf­feur de bus d’ar­rê­ter son vé­hi­cule à la de­mande d’une usa­gère la nuit, soit da­van­tage pu­bli­ci­sé.

Ac­tuel­le­ment, c’est au Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal de com­pi­ler les don­nées de cas de har­cè­le­ment ou d’agres­sion. «On manque de do­cu­men­ta­tion, et ça fait en sorte qu’on n’ar­rive pas à abor­der adé­qua­te­ment le pro­blème», a sou­te­nu Mme Boi­vin-Roy.

«Nous al­lons prendre le temps d’éva­luer les me­sures de­man­dées dans la mo­tion avant de nous pro­non­cer sur cha­cune d’elles», a ré­agi la STM, af­fir­mant prendre ces in­ci­dents «au sé­rieux».

/ AR­CHIVES MÉ­TRO

L’op­po­si­tion dit s’ins­pi­rer de me­sures si­mi­laires prises à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.