Par­lons (hon­nê­te­ment) de­pa­ri­té

Métro Montréal - - OPINIONS - LAU­RENCE COR­BEIL, ÉTU­DIANTE EN SCIENCE PO­LI­TIQUE, UNI­VER­SI­TÉ DU QUÉ­BEC À MON­TRÉAL

Nous len­de­main voi­là fi­na­le­ment des élec­tions, au à la suite des­quelles ont été élues

28 femmes sur 74 dé­pu­té(e)s chez la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (38 % de femmes) et

52 femmes sur 125 dé­pu­té(e)s au to­tal, tous par­tis confon­dus

(42 il est % pos­sible de femmes). de consta­ter Sa­chant que ce­la, les dé­pu­té(e)s de l’As­sem­blée na­tio­nale sont main­te­nant en «zone pa­ri­taire» sans tou­te­fois que la vé­ri­table pa­ri­té (50 %) ait en­core été at­teinte. Si ce ré­sul­tat peut éveiller un cer­tain op­ti­misme a prio­ri, il sou­lève sur­tout cette ques­tion, à mon avis : quel est le vé­ri­table but de la pa­ri­té hommes-femmes? Sou­haite-t-on qu’il y ait plus de femmes en po­li­tique afin de pou­voir consta­ter qu’il y a une cer­taine éga­li­té des chances dans une as­sem­blée ou un ca­bi­net mi­nis­té­riel? Ou pense-t-on qu’il soit im­por­tant qu’il y ait des femmes élues pour dé­fendre les in­té­rêts des autres femmes? La re­pré­sen­ta­tion des femmes se suf­fit-elle en elle-même ou ne fau­drait-il pas qu’elle soit conju­guée à des ac­tions concrètes pour l’éga­li­té des femmes et entre toutes les femmes?

Se­lon moi, les élues de la CAQ ne semblent mal­heu­reu­se­ment pas re­pré­sen­ter toutes les femmes, si on se fie à la ligne du par­ti. Vi­si­ble­ment, nom­breuses sont celles qui sont ex­clues d’em­blée : les femmes moins nan­ties, les femmes is­sues de l’im­mi­gra­tion ou dont la fa­mille est is­sue de l’im­mi­gra­tion, les femmes ar­bo­rant un signe re­li­gieux au quo­ti­dien, les femmes LGBTQ+, pour en ci­ter quelques-unes. Est-ce donc là une vé­ri­table avan­cée fé­mi­niste, ou la pa­ri­té ici n’est-elle qu’une pa­ri­té de fa­çade? Ul­ti­me­ment, je crois qu’il se­ra pos­sible de par­ler d’un vé­ri­table pas vers l’avant lorsque les in­té­rêts d’un plus grand nombre de femmes se­ront dé­fen­dus à l’As­sem­blée na­tio­nale, en par­ti­cu­lier ceux des femmes mar­gi­na­li­sées. La vé­ri­table éga­li­té pour­ra poindre non seule­ment lorsque les femmes se­ront aus­si pré­sentes que les hommes en po­li­tique, mais sur­tout lors­qu’on met­tra de l’avant leurs in­té­rêts dans leur di­ver­si­té, plu­tôt que ceux d’une poi­gnée de femmes uni­que­ment. Ce n’est mal­heu­reu­se­ment pas pa­reille ré­flexion qui semble ani­mer le nou­veau gou­ver­ne­ment ca­quiste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.