Ma­cron tente le dia­logue pour cal­mer le jeu

Le pré­sident fran­çais ap­pelle ses conci­toyens à par­ti­ci­per à un «grand dé­bat na­tio­nal».

Métro Montréal - - LA UNE - AGENCE FRANCE-PRESSE

«J’en­tends trans­for­mer avec vous les co­lères en so­lu­tions.» Le pré­sident fran­çais Em­ma­nuel Ma­cron

Dans sa lettre aux Fran­çais, le pré­sident af­firme que le dé­bat qui se­ra lan­cé de­main n’est «ni une élec­tion ni un ré­fé­ren­dum», en ex­hor­tant «le plus grand nombre» à y par­ti­ci­per. Et il pro­met qu’il «ti­re­ra toutes les conclu­sions» de cette consul­ta­tion in­édite.

Au len­de­main d’un neu­vième sa­me­di de ma­ni­fes­ta­tions des gi­lets jaunes mar­qué par un re­gain de mo­bi­li­sa­tion, le chef de l’État as­sure que les pro­po­si­tions des Fran­çais «per­met­tront de bâ­tir un nou­veau contrat pour la na­tion, de struc­tu­rer l’ac­tion du gou­ver­ne­ment et du Par­le­ment, mais aus­si les po­si­tions de la France aux ni­veaux eu­ro­péen et in­ter­na­tio­nal».

Dans sa longue lettre, le pré­sident an­nonce qu’il «ren­dra compte di­rec­te­ment» de cette consul­ta­tion dans le mois qui sui­vra sa fin, pré­vue le 15 mars.

Il pro­pose de ba­li­ser le dé­bat avec une sé­rie d’une tren­taine de ques­tions por­tant sur des thèmes dé­jà fixés, comme la dé­mo­cra­tie, la tran­si­tion éco­lo­gique, la fis­ca­li­té ou l’im­mi­gra­tion. Mais il as­sure qu’il n’y au­ra «pas de ques­tions in­ter­dites».

Il pose ain­si la ques­tion de fixer des quo­tas an­nuels d’im­mi­gra­tion, une me­sure qu’il n’a ja­mais pro­po­sée.

En re­vanche, il trace plu­sieurs lignes rouges en ex­cluant de re­ve­nir sur les ré­formes vo­tées quant à la fis­ca­li­té sur le pa­tri­moine. Autre point non né­go­ciable pour le chef de l’État : la re­mise en cause du droit d’asile.

Le grand dé­bat vient com­plé­ter les me­sures sur le pou­voir d’achat d’un to­tal de 10 G€ (15,2 G$) pré­sen­tées le 10 dé­cembre.

/ GET­TY

Em­ma­nuel Ma­cron

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.