Métro Montréal

Les candidats interpellé­s sur l’affichage

Justice. Le fondateur d’Indie Montréal, Jon Weisz, en a assez du «harcèlemen­t» dont est victime la communauté artistique montréalai­se par des employés de la Ville. Il relate que ceux-ci empêchent l’affichage sur le mobilier urbain, ce qui va à l’encontre

- DOMINIQUE CAMBRON-GOULET dominique.cambron-goulet@tc.tc

«Quand notre équipe colle des annonces, des travailleu­rs de la Ville l’interpelle­nt constammen­t. On voit plusieurs fois par jour l’équipe de maintien des lieux publics qui, en nettoyant la rue, enlève les affiches aussi», raconte-t-il, ajoutant que plusieurs autres artistes «vivent des situations similaires». Pourtant, un jugement rendu en 2010 indique clairement que le règlement de la Ville qui interdisai­t l’affichage sur le mobilier urbain ne pouvait être appliqué.

Jon Weisz est exaspéré que le dossier «traîne» depuis sept ans. «Ils sont complèteme­nt fermés à notre argumentai­re selon lequel c’est légal en raison du jugement en cour, déplore-t-il. Un employé nous a déjà répondu que dans sa formation, on lui avait dit que c’était illégal de coller des affiches sur les poteaux.»

La Ville plaide de son côté qu’en vertu des «règlements municipaux en matière de propreté sur le domaine public […], les employés de la Ville peuvent retirer des affiches afin de préserver la propreté.» Le propriétai­re du bar La Casa Del Popolo, Mauro Pezzente, a déposé en avril dernier une requête en cour contre la Ville, plaidant que ces règlements ont le même effet que celui qui a été répudié par la cour en 2010.

M. Weisz propose d’avoir des lieux d’affichage «divisés en deux avec une partie où n’importe qui pourrait poser des affiches ou des annonces et une autre partie qui serait recouverte de verre ou de plastique et louée par la Ville à des gens qui ont des moyens pour faire de la publicité». «C’est pour que le maintien des lieux

 ?? / JOSIE DESMARAIS/MÉTRO ?? À certains endroits, un panneau avertit qu’il est illégal d’afficher sur le mobilier urbain, mais la Ville a été rabrouée dans ce dossier en 2010.
/ JOSIE DESMARAIS/MÉTRO À certains endroits, un panneau avertit qu’il est illégal d’afficher sur le mobilier urbain, mais la Ville a été rabrouée dans ce dossier en 2010.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada