Métro Montréal

Le parcours du capitaine

Soccer. Patrice Bernier mettra un terme à sa carrière de joueur de soccer après la rencontre de dimanche entre l’Impact de Montréal et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, au stade Saputo.

-

Tout au long de son aventure, le Québécois a parcouru le Canada, l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale et l’Europe. Voici une rétrospect­ive de sa carrière, de ses débuts dans le domicile de ses parents jusqu’à son dernier match au stade Saputo. Une passion dès l’enfance Né le 23 septembre 1979, Patrice Bernier passe son enfance à Brossard. C’est en écoutant les histoires de son père, Jean, et de ses oncles sur Pelé, Alfredo Di Stefano et Franz Beckenbaue­r qu’il a la piqûre du soccer.

«Nous avions des cassettes des Coupes du monde des années 1960, 1970 et 1980 et j’ai commencé à “kicker” le ballon dans le sous-sol avec ma mère à quatre ou cinq ans. La première Coupe du monde que je me rappelle est celle de 1986. Le Canada était là et je me disais qu’il y avait une possibilit­é d’y aller un jour puisqu’on était là.» Le sport à longueur d’année Si Bernier est passionné par le soccer, c’est en jouant au hockey qu’il occupe ses hivers. Son talent l’amène même jusque dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 1996. Il disputera deux saisons avec les Foreurs de Val-d’Or et les Faucons de Sherbrooke, tout en gardant de la place pour le soccer. L’aventure NCAA Bernier décide de faire une croix sur le hockey et de se concentrer sur sa passion. Il obtient une bourse d’études pour aller à l’Université de Syracuse, dans l’État de New York. Il disputera deux saisons avant de faire le saut chez les profession­nels en 2000 en rejoignant les rangs de l’Impact. Le tremplin norvégien Après trois saisons avec l’Impact, Bernier décide de tenter l’aventure européenne en 2003. C’est en Norvège qu’il trouve son nouveau port d’attache, avec le Moss F.K., puis le Tromso IL. Ses succès dépassent les frontières du pays nordique : le Tromso IL refuse en 2005 une offre de 1,3 million d’euros du club turc Besiktas. Une expérience unique Bernier se joint au FC Kaiserslau­tern, en deuxième division allemande, en mai 2007. Il s’agit d’un club prestigieu­x avec quatre titres de la Bundesliga à son palmarès. Les belles années Après un an en Allemagne, Bernier s’installe au Danemark en 2008 et porte les couleurs du FC Nordsjaell­and pendant trois saisons, avant de disputer une demi-saison avec le Lyngby BK.

«Je voulais montrer que oui, le soccer est présent ici. [...] Même si le hockey est prédominan­t, ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de personnes d’ici qui peuvent connaître de belles carrières et laisser leur trace en MLS.»

– Patrice Bernier, sur les raisons de son retour au Québec en 2012

 ?? / PAUL CHIASSON/LA PRESSE CANADIENNE ?? Patrice Bernier a disputé 150 matchs en carrière avec l’Impact de Montréal.
/ PAUL CHIASSON/LA PRESSE CANADIENNE Patrice Bernier a disputé 150 matchs en carrière avec l’Impact de Montréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada