Métro Montréal

Charlotte Le Bon

Cinéaste et comédienne

-

Il y a encore énormément

de travail à faire. J’ose espérer que ce n’est que le début. Je crois qu’il y a beaucoup de personnes qui auraient dû tomber

qui sont toujours là.

« En même temps, on vit dans une société tellement violente que je comprends toutes les victimes qui ne veulent pas parler. Il y a tellement de victim bashing, je comprends qu’elles veulent rester dans l’ombre. J’aime bien l’idée que les prédateurs vivent un peu dans la peur. Ça me réjouit vraiment beaucoup que ceux qui ne sont pas encore tombés dorment un peu plus mal, qu’ils sentent une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. »

 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada