D’où la tra­di­tion ca­len­drier de l’Avent du vient-elle ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION -

En­fants. « La tra­di­tion du ca­len­drier de l’Avent est née au XIXe (19e) siècle, en Al­le­magne (Eu­rope). Du­rant la pé­riode de l’Avent, dans les fa­milles pro­tes­tantes, on dis­tri­buait chaque jour une image pieuse (re­li­gieuse) aux en­fants. Pour les chré­tiens, c’était une fa­çon d’at­tendre Noël (jour où ils cé­lèbrent la nais­sance du Ch­rist). Il y avait par­fois, au dos de ces images, des ex­traits de la Bible (le livre sa­cré des chré­tiens et des juifs).»

Cho­co­lat. « Au dé­but du

XXe (20e) siècle, des édi­teurs al­le­mands ont eu l’idée de ras­sem­bler ces images dans un ca­len­drier. Les images sont ca­chées der­rière des pe­tites fe­nêtres ! Chaque jour, les en­fants en ouvrent une. Au cours de la se­conde moi­tié du XXe (20e) siècle, les ca­len­driers de l’Avent se sont ven­dus de mieux en mieux. Au­jourd’hui, il en existe de toutes les sortes (ex. : conte­nant du cho­co­lat, des pe­tits jouets...). Pour la plu­part des gens, ils n’ont plus au­cune si­gni­fi­ca­tion re­li­gieuse. »

Al­sace. « En France, la tra­di­tion du ca­len­drier de l’Avent est d’abord ap­pa­rue en Al­sace, une ré­gion proche de l’Al­le­magne. Elle s’est en­suite ré­pan­due dans tout le pays. De nom­breux pays oc­ci­den­taux (de l’Ouest) ont eux aus­si adop­té cette

tra­di­tion. »

Bou­gies. « La cou­ronne de l’Avent est une autre fa­çon de pa­tien­ter jus­qu’à Noël. Elle est le plus sou­vent com­po­sée de 4 bou­gies. Chaque di­manche avant Noël, on brûle une nou­velle bou­gie. Cer­taines cou­ronnes com­portent une ving­taine de bou­gies. L’idée est alors d’en al­lu­mer une chaque jour. »

En­tre­tien réa­li­sé par D. Viaud

Pour­quoi le mot «Avent» s’écrit-il avec un «e» et non avec un «a» ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.