La cri­mi­na­li­té mont­réa­laise par quar­tier

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - MA­THIAS MAR­CHAL Mé­tro Mé­dia

Pour la pre­mière fois de­puis cinq ans, la cri­mi­na­li­té est stable à Mon­tréal. Pour­tant de­puis 2013, les in­frac­tions au Code cri­mi­nel avaient bais­sé de fa­çon conti­nuelle pour at­teindre un to­tal de -13%.

Voi­là ce qui res­sort du Bi­lan 2017 ren­du pu­blic la se­maine der­nière par le Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal (SPVM). En re­pre­nant les don­nées sur la cri­mi­na­li­té mont­réa­laise et en les di­vi­sant par la taille de la po­pu­la­tion vi­vant au­tour de chaque poste de quar­tier (PDQ), Mé­tro est ca­pable de com­pa­rer l’in­ten­si­té de la cri­mi­na­li­té par quar­tier.

LE PLUS SûR

Le sec­teur com­pre­nant les villes dé­fu­sion­nées de Baie-D’Ur­fé, Bea­cons­field, Kirk­land, Sen­ne­ville et Sainte-Anne-de-Bel­le­vue se hisse en pre­mière po­si­tion, en par­tie grâce à une baisse de 16% en 2017 des crimes contre la pro­prié­té. Tou­te­fois, c’est du cô­té des en­trées par ef­frac­tions (-29%) et des fraudes (-21%) que les baisses sont les plus spec­ta­cu­laires.

LE PLUS éTON­NANT

Le quar­tier de Côte-des-Neiges est pas­sé de la 14e po­si­tion à la 8e po­si­tion (sur 32) des quar­tiers les plus sûrs de l’île de Mon­tréal. Mal­gré une hausse des vols de voi­tures en 2017 (+56%), le sec­teur a connu une baisse mar­quée des en­trées par ef­frac­tions (-42%).

LE CENTRE-VILLE

Même si c’est là qu’on en­re­gistre les plus hauts taux de cri­mi­na­li­té*, c’est au centre-ville que la ré­duc­tion de l’in­ten­si­té de la cri­mi­na­li­té a été la plus im­por­tante. Dans le sec­teur du poste de quar­tier 20, qui couvre le centre-ville et le parc du mont Royal, la baisse a été de 21% alors quelle a été de 48% dans le sec­teur de l’est du cen­tre­ville et du Vieux-Mon­tréal, qui est sur­veillé par le poste de quar­ter 21. Ce sont les baisses des vols simples (-32% de­puis 2013) et des vols avec vio­lence (-30%) qui ex­pliquent prin­ci­pa­le­ment ces bons ré­sul­tats. Se­lon l’In­dice de la gra­vi­té de la cri­mi­na­li­té de Sta­tis­tique Ca­na­da, Mon­tréal se trouve en 15e po­si­tion

(sur 33) des mé­tro­poles ca­na­diennes les plus sûres.

LES SEC­TEUR Dé­CE­VANTS

Si l’in­ten­si­té de la cri­mi­na­li­té a di­mi­nué de 11% sur l’île de­puis 2013, quatre sec­teurs ont connu une stag­na­tion. Dans les quar­tiers de l’Île-Bi­zard et Pier­re­fond­sRox­bo­ro, c’est moins grave, car ce sec­teur se trouve troi­sième rang des plus sûrs de l’île. Par contre, dans le sec­teur Centre-Sud-Vil­lage, qui est sous la res­pon­sa­bi­li­té du poste de quar­ter 22, la ten­dance est plus pré­oc­cu­pante puis­qu’il fi­gure en queue de pe­lo­ton (30e sur 32).

VOLS DE VOI­TURES

Avec 4816 vols de voi­tures en 2017, la hausse de ce type de crime se si­tue à 9,2% en un an. Mal­gré 5 ar­res­ta­tions, des vo­leurs d’au­tos conti­nuent de sé­vir dans les sta­tion­ne­ments d’hôtels si­tués à proxi­mi­té de l’aé­ro­port. Il s’agit du sec­teur le plus convoi­té, de­vant Mon­tréal-Nord et An­jou.

AGRES­SIONS SEXUELLES

Dans la fou­lée du mou­ve­ment #MeToo, les plaintes pour agres­sions sexuelles ont connu une hausse de 23% pour un to­tal de 1828 cas. C’est dans le sec­teur ouest d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, cou­vert par le poste de quar­ter 23, que l’in­ten­si­té de ce crime est la plus éle­vée, de­vant Mon­tréal-Nord et la zone dé­li­mi­tée par les quar­tiers Pointe-Saint-Charles, Pe­ti­teBour­gogne et Sainte-Hen­ri.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.