Ca­role Poi­rier mul­ti­plie les ef­forts

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - VANESSA HÉBERT vanessa.he­bert@tc.tc

Ré­cem­ment avait lieu un hui­tième ras­sem­ble­ment afin d’im­plo­rer le mi­nistre de la San­té, Gaë­tan Bar­rette, de faire quelque chose afin d’in­ci­ter les nou­veaux mé­de­cins à s’ins­tal­ler dans Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve.

Men­suel­le­ment, Ca­role Poi­rier, la dé­pu­tée d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, in­vite les ha­bi­tants du quar­tier à se mo­bi­li­ser afin de se faire en­tendre. Chaque fois, des di­zaines de per­sonnes s’y réunissent, et ce­lui de cette se­maine n’a pas fait ex­cep­tion. « On a un noyau dur très pré­sent, mais cette fois, on était de­vant le CLSC et ça tom­bait à l’heure où les gens sor­taient du tra­vail, alors il y a beau­coup de gens qui s’ar­rê­taient », ex­plique la dé­pu­tée.

AU­CUN CHAN­GE­MENT

Chaque se­maine, Ca­role Poi­rier re­met plus d’une cen­taine de car­tons si­gnés par des gens du quar­tier au mi­nistre Bar­rette, mais mal­gré cette in­sis­tance, le gou­ver­ne­ment ne bouge pas. Elle es­time que non seule­ment le mi­nistre n’agit pas, mais qu’il y a une né­ga­tion du vé­ri­table pro­blème, ex­pli­quant que mon­sieur Bar­rette au­rait le pou­voir de créer une zone spé­ciale et faire en sorte que les mé­de­cins s’ins­tallent dans Ho­che­la­ga, où il y a pré­sen­te­ment un be­soin criant.

Le seul es­poir qu’a Ca­role Poi­rier, ce sont les mé­de­cins fran­çais. « Il y a eu une en­tente qui a été faite avec la France et ils es­pèrent, et on dit bien ‘’es­pèrent’’ en en­voyer un, alors on est tou­jours dans l’es­poir ».

Tou­te­fois, la dé­pu­tée ne baisse pas les bras et sou­tient que ces mo­bi­li­sa­tions men­suelles portent fruit.

«

De­puis le dé­but des ras­sem­ble­ments, en oc­tobre, il y a un mé­de­cin de Ri­mous­ki qui est ve­nu s’ins­tal­ler à Mon­tréal lors­qu’il a vu notre cam­pagne. Il tra­vaille main­te­nant au CLSC de l’ar­ron­dis­se­ment. »

Ca­role Poi­rier, dé­pu­tée d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve

PLU­SIEURS FAC­TEURS

Cette pé­nu­rie de mé­de­cins dans Ho­che­la­ga s’ex­plique par plu­sieurs fac­teurs. D’une part, les jeunes mé­de­cins sont peu at­ti­rés par le quar­tier, plus en­clins à se rendre dans des sec­teurs où les ins­tal­la­tions sont plus ré­centes. En­suite, la baisse dras­tique des der­nières an­nées s’ex­plique aus­si par le fait que Mon­tréal est l’en­droit où il y a le plus grand nombre de dé­part à la re­traite. La concen­tra­tion de dé­part est très haute dans l’Est, ce qui fait que près de la moi­tié de la po­pu­la­tion n’a pas ac­cès à un mé­de­cin de fa­mille, « le taux le plus bas au Qué­bec », dé­plore ma­dame Poi­rier.

(Cour­toi­sie)

Le 8e ras­sem­ble­ment a eu lieu de­vant le CLSC, le 28 mai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.