Réussir la fête de so­na­do

Passe-temps Collection - - Planification - Par Nancy Ha­mel

Vous croyez qu’il n’est pas du tout fa­cile d’or­ga­ni­ser la fête d’un ado? On vous com­prend. Ce n’est plus un bé­bé, mais il n’est pas en­core as­sez vieux pour faire une fête sans li­mites. On parle ici d’ados de 11 à 15 ans. Mal­gré tout, cette fête doit être co­ol, et il ne fau­drait sur­tout pas qu’il passe pour un bé­bé de­vant ses amis. Sa ré­pu­ta­tion est en jeu après tout.

Les at­tentes Dès le dé­part, il faut al­ler plus loin que ce que pour­rait s’ima­gi­ner votre ado: pas de jeux tra­di­tion­nels, pas de chasse au tré­sor, et sur­tout pas de clown! On doit aus­si dé­ter­mi­ner si la fête se­ra mixte ou pas. Si oui, il se­rait sage de s’as­su­rer que la ré­par­ti­tion gars-filles est égale; si elle ne l’est pas, il est fort pos­sible que cer­tains vivent de l’ex­clu­sion. Dans ce cas, vaut mieux faire 100 % filles ou 100 % gars.

Les li­mites Per­mettre à son ado de faire une fête, oui, mais à vos condi­tions. Vous vou­lez as­su­ré­ment que votre en­fant ait du plai­sir, mais vous ne sou­hai­tez pas perdre le contrôle de la fête. Dis­cu­tez avec lui des règles de base. Vous êtes en droit de mettre

Pré­pa­rer la fête de votre ado vous an­goisse-til? Vous ne sa­vez pas com­ment vous y prendre? Voi­ci quelques trucs pour vous al­lé­ger la tâche et vous as­su­rer que tout se passe bien.

vos li­mites et de vous at­tendre à ce qu’elles soient res­pec­tées. On pré­voit l’heure du dé­but, mais aus­si l’heure de la fin de la fête, et celle-ci doit être ferme et res­pec­tée. On dis­cute aus­si de l’in­ten­si­té du bruit qui se­ra to­lé­rée.

La pré­pa­ra­tion Il y a quelques étapes à ne pas es­ca­mo­ter, soit la dis­cus­sion et les conces­sions! D’abord, la liste des in­vi­tés! Com­bien d’in­vi­tés a-t-il en tête? Est-ce rai­son­nable? Si la fête se fait

chez vous, li­mi­tez-vous à 10 ou 15 jeunes, pas plus… Ima­gi­nez le nombre de dé­ci­bels! De­man­dez à votre jeune qu’il vous four­nisse la liste des in­vi­tés po­ten­tiels. Vous de­vez être à l’aise avec les noms qui s’y trouvent. Si vous les connais­sez, êtes-vous d’ac­cord avec leur ve­nue à cette fête? Si vous ne les connais­sez pas, qui sont-ils? Vous êtes tout à fait en droit de po­ser ces ques­tions, il s’agit de votre mai­son après tout. Soyons clairs: votre mai­son, vos rè­gle­ments! As­su­rez-vous que l’in­vi­ta­tion n’est pas lan­cée sur Fa­ce­book, ce qui pour­rait fa­ci­le­ment dé­ra­per, et qu’il s’agit d’in­vi­ta­tions fixes. Avec les ados, tout se passe de bouche à oreille. Veillez à ce que la fête ne soit pas connue par trop de jeunes, si­non vous ris­quez de re­ce­voir les amis des amis. Vous ne vou­lez pas ça! Donc, lais­sez votre ado s’oc­cu­per des in­vi­ta­tions, une fois que vous au­rez éta­bli la liste en­semble. De­man­dez des ré­ponses claires pour sa­voir com­bien de jeunes y se­ront.

Le lieu L’été, l’idéal est de­hors. Au mieux, on prend la peine d’aver­tir les voi­sins qu’il risque d’y avoir plus de bruit qu’à l’ha­bi­tude. Et on pré­voit un plan B s’il y a de la pluie. Le ga­rage ou le sous-sol res­tent de belles op­tions. Si c’est à l’in­té­rieur, les lieux au­to­ri­sés doivent être bien dé­li­mi­tés. Si vous ac­cep­tez que la fête se dé­roule dans votre sa­lon, as­su­rez-vous d’y avoir fait un bon mé­nage au préa­lable, ques­tion d’évi­ter les ac­ci­dents, par exemple. Il faut aus­si pré­voir quelle salle de bain se­ra ac­ces­sible aux jeunes et vous at­tendre à voir des al­lers et re­tours dans la mai­son à ré­pé­ti­tion. Il y a même un risque que la fête dé­mé­nage dans la salle de bain (sur­tout s’il y a des filles!). Res­tez calme et ré­orien­tez le groupe dans la «zone fête».

La sur­veillance Un bon conseil: gar­dez l’oeil ou­vert, mais soyez dis­crète! Le but est de sur­veiller les jeunes sans que ceux-ci se sentent épiés afin de ne pas gâ­cher l’at­mo­sphère. Il faut donc y al­ler avec doig­té et sub­ti­li­té. Comme vous vous êtes en­ten­due avec votre ado sur des règles claires, il ne se­ra pas sur­pris de vous voir dé­bar­quer. Vous pou­vez in­for­mer le groupe des règles à res­pec­ter dès le dé­but de la fête et, en­suite, vous vous éclip­sez. Vé­ri­fiez de temps en temps, par exemple en al­lant por­ter ou cher­cher quelque chose, comme de la nour­ri­ture. Il ne faut sur­tout pas don­ner l’im­pres­sion qu’on les a à l’oeil.

La fin de la fête La fête doit se ter­mi­ner à l’heure conve­nue au dé­part. Lais­sez votre ado faire le mé­nage à la fin. Vous pou­vez lui lais­ser le pri­vi­lège de gar­der un ou deux amis à dor­mir. Ceux-ci pour­ront contri­buer au mé­nage. Soyez souple. Lais­sez-les dé­com­pres­ser en dis­cu­tant, en riant, en écou­tant leur mu­sique… un peu moins fort!

La piz­za, une va­leur sûre!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.