Un dé­part bou­le­ver­sant pour Béa­trice

Personnalités - - Unite 9 -

Le der­nier épi­sode de l’au­tomne nous laisse sur une Béa­trice qui re­garde, fort in­quiète, un scan du cer­veau de Ch­ris­tophe. Est-ce que l’ur­gen­to­logue doit s’at­tendre au pire en ce qui concerne son père? Et si oui, com­ment sur­mon­te­ra-t-elle cette épreuve? L’au­teure, Fran­cine Tou­gas, nous en dit da­van­tage sur cette in­trigue et sur ce qui at­tend Béa­trice d’ici la fin de la sai­son.

M.-E.L.: À l’au­tomne, la sé­rie nous lais­sait sur un sus­pense con­cer­nant la san­té de Ch­ris­tophe. Qu’est-ce qui at­tend le père et la fille?

F.T.: «Lors du der­nier épi­sode, on ap­pre­nait que quelque chose ne fonc­tion­nait pas. Au dé­but, on a cru à des pal­pi­ta­tions, mais plus les mi­nutes pas­saient, plus la si­tua­tion s’ag­gra­vait. Après que Ch­ris­tophe (Ro­bert La­londe) a eu un mo­ment d’ab­sence, on a fi­ni par lui faire pas­ser un test pour vé­ri­fier l’état de son cer­veau. La ré­ac­tion de Béa­trice (So­phie Lo­rain) quand elle prend connais­sance des ré­sul­tats nous fait com­prendre que l’heure est grave. Les deux pre­miers épi­sodes de l’hi­ver se­ront cen­trés sur la ma­la­die de Ch­ris­tophe, mais on ne traî­ne­ra pas ça toute l’an­née.»

Com­ment ré­agi­ra Béa­trice par rap­port au des­tin de son père?

«En pre­mier lieu, Ch­ris­tophe ap­prend qu’il est gra­ve­ment ma­lade et qu’il ne s’en sor­ti­ra pas. Il re­fuse les trai­te­ments, car il trouve que ça ne vaut pas la peine de pas­ser par là. C’est un gros pro­blème pour Béa­trice, qui n’ac­cepte pas la si­tua­tion et qui re­fuse que son père se laisse al­ler ain­si.»

On ima­gine que Mon­sieur P se­ra d’une grande aide en cette pé­riode dif­fi­cile…

«Oui, il ai­de­ra beau­coup Béa­trice, mais on dé­cou­vri­ra qu’elle ne ré­agit plus de la même fa­çon qu’avant. Elle sur­mon­te­ra ce mo­ment dif­fi­cile en com­pa­gnie de Be­noît (Ga­briel Sabourin) et de sa fa­mille. Ils vi­vront la mort de Ch­ris­tophe en­semble.»

Com­ment ré­agi­ront Océane et Isa­belle face à la ma­la­die de Ch­ris­tophe?

«On ver­ra qu’Océane (Rosalie Mo­reau) a ac­cep­té le sort de son père. Ce qu’elle trou­ve­ra dif­fi­cile, c’est de le voir souf­frir. Elle ou­vri­ra en quelque sorte les yeux de sa grande soeur. Ch­ris­tophe de­man­de­ra l’aide à mou­rir à Béa­trice, mais il ne vou­dra pas al­ler

de l’avant sans l’ac­cord de sa fille. Il vou­dra la convaincre qu’à un mo­ment don­né, il fau­dra consi­dé­rer cette op­tion, puis­qu’il ne veut pas être ago­ni­sant jus­qu’à la fin. Quant à Isa­belle (Ma­rie-France Lam­bert) et Océane, Ch­ris­tophe étant ce qu’il est, il s’est ar­ran­gé pour ne pas les lais­ser tom­ber. Il pense aus­si au fait que sa ca­dette n’a que 11 ans et il veut lui lais­ser des sou­ve­nirs, pour qu’elle se rap­pelle de lui.»

Entre Béa­trice et Be­noît, les pro­blèmes sont-ils choses du pas­sé?

«Tout d’abord, on ver­ra com­ment ils vi­vront la mort de Ch­ris­tophe. Be­noît joue­ra un rôle im­por­tant dans l’his­toire, puisque Ch­ris­tophe se tour­ne­ra vers lui lors­qu’il consta­te­ra que Béa­trice n’ac­cepte pas de le voir mou­rir. Si­non, cô­té couple, Béa et Ben ont su­bi un gros test avec l’his­toire de Ga­briel (Vincent Gra­ton), mais ils en vi­vront un autre avec l’ar­ri­vée du père bio­lo­gique de Zacharie (Lé­vi Do­ré). Ce se­ra dif­fi­cile, sur­tout pour Be­noît. Mais ils ré­ap­pren­dront à être un couple, tout en étant plus so­lides in­di­vi­duel­le­ment et en ayant da­van­tage confiance en eux cha­cun de leur cô­té.»

Com­ment Zacharie re­noue­ra-t-il avec son père?

«Marc (Hu­go Du­bé), qui a une vie plus stable, re­vien­dra dans le dé­cor un peu par ha­sard. Il en­seigne la mu­sique à des jeunes et il se dit que son fils a le même âge qu’eux. Il a donc en­vie de re­voir Zach et il fait des dé­marches pour re­nouer avec lui. On ap­pren­dra ce qui s’est pas­sé et pour­quoi il n’est pas pré­sent dans la vie de son fils. Ce re­tour se­ra ef­frayant pour tout le monde, y com­pris Zach. Ce der­nier ne vou­dra pas le re­voir au dé­but, mais une ren­contre au­ra fi­na­le­ment lieu du­rant la­quelle ça cli­que­ra entre le père et le fils, d’au­tant plus que Marc est un mu­si­cien et qu’il a son propre stu­dio d’en­re­gis­tre­ment. Be­noît se sen­ti­ra me­na­cé par sa pré­sence et il au­ra l’im­pres­sion de ne pas être à la hau­teur. Béa et Ben de­vront tra­vailler là-des­sus.»

Fi­na­le­ment, un nou­veau DSP vien­dra semer le bor­del à l’ur­gence…

«Oui, quand Pas­cal Jo­doin (Luc Bour­geois) est par­ti pour sié­ger au conseil d’ad­mi­nis­tra­tion, l’hô­pi­tal a dû em­bau­cher un nou­veau di­rec­teur des ser­vices pro­fes­sion­nels. Maxime Du­bois (Pa­trick Dro­let) ar­ri­ve­ra avec une nou­velle fa­çon de faire et il vou­dra cou­per dans les dé­penses. Il se­ra désa­gréable et il mon­te­ra les em­ployés les uns contre les autres. D’ailleurs, en rai­son de ses di­rec­tives, quel­qu’un ira très mal, ce qui fe­ra re­ten­tir une alarme dans la tête de Béa­trice.» Ma­rie-Eve Leclerc

Béa­trice (So­phie Lo­rain) ac­cepte dif­fi­ci­le­ment la ma­la­die de Ch­ris­tophe (Ro­bert La­londe), son père.

Louise (Ge­ne­viève Rioux), une pa­tiente avec un diag­nos­tic de can­cer des ovaires, sert de mi­roir à Béa­trice dans l’his­toire avec son père.

Maxime Du­bois (Pa­trick Dro­let), le nou­veau DSP de l’ur­gence, amène un cli­mat de ten­sion à l’hô­pi­tal.

Ch­ris­tophe de­mande à Béa­trice de po­ser un geste dif­fi­cile. Ac­cep­te­ra-t-elle?

L’ar­ri­vée du père bio­lo­gique de Zach (Lé­vi Do­ré) in­quiète Be­noît (Ga­briel Sabourin). Et s’il per­dait sa place pri­vi­lé­giée au­près de l’ado­les­cent?

Caroline (Ra­chel Gra­ton) est en­ceinte, ce qui comble de joie Olivier-Luc (Pierre-Luc Brillant). Mais la gros­sesse pour­rait s’avé­rer plu­tôt com­pli­quée.

Éléo­nore (Ma­ri­lyn Cas­ton­guay) veut re­voir son père, Mon­sieur P (Ga­briel Ar­cand). Elle de­mande donc l’aide de Be­noît pour y par­ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.