Confi­dences et se­crets de tour­nage

Personnalités - - Unite 9 -

que Louise j’ai fait Por­taL: dans ma «Mon car­rière. per­son­nage Odile sacre est et loin boit. de C’est tout une ce al­coo­lique. ter les gens, Da­nielle les fa­milles. Trot­tier C’est par­vient un su­per toujours rôle que à j’ai confron- à dé­fendre.» nage Da­nieL de maire Parent: un peu «C’est ré­tro­grade. hal­lu­ci­nant En plus, de jouer je vais ce re­trou­ver per­sonGuillaume, père de mon avec per­son­nage qui j’ai joué souffre dans d’un Ca­si­no can­cer il y a et 10 il veut ans. Le re­nouer avec son fils David. Les agis­se­ments de Laurent vont faire naître bien des émo­tions, et c’est ce que j’aime quand je joue.» Ca­the­rine st-Laurent: Il peut pa­raître étrange de pen­ser que Ca­the­rine est la fille de Guillaume Le­mayT­hi­vierge dans cette sé­rie. Guillaume, qui a eu 41 ans le 28 fé­vrier der­nier, a dû, pour la cré­di­bi­li­té de la sé­rie, avoir un en­fant très jeune. On a ten­té de sa­voir quel âge avait Ca­the­rine, qui peut aus­si bien jouer les ado­les­centes que les jeunes femmes, mais elle a re­fu­sé de nous le dire, par co­quet­te­rie. On dit que dans Che­val-Ser­pent, Si­mone a en­vi­ron 20 ans. ÉLise GuiL­bauLt: Il ne s’agit pas d’un pre­mier rôle d’ho­mo­sexuelle pour Élise Guil­bault, elle qui in­car­nait la soeur les­bienne de Guy A. Le­page dans Un gars, une fille. «J’ai aus­si joué des rôles de les­bienne au théâtre, dit-elle. Pour une ac­trice, ce n’est pas plus com­pli­qué de jouer ce type de per­son­nage que n’im­porte quel autre.» GuiLLaume Le­may-thi­vierGe: Il s’agis­sait d’une pre­mière ren­contre de­vant la ca­mé­ra entre Élise et Guillaume, qui était ra­vi de la si­tua­tion. «Je suis très content de jouer avec elle, in­dique-t-il. Nous n’avions jamais joué en­semble avant, mais quand j’ai réa­li­sé mon pre­mier épi­sode de 30 vies, c’est Élise qui jouait le per­son­nage prin­ci­pal.» Pier-oLivier Pa­quet: Il in­carne l’un des cinq dan­seurs du Che­val-Ser­pent. Pour le jeune co­mé­dien, ce­la re­pré­sen­tait un dé­fi de taille que de jouer ce per­son­nage. «Nous avions un coach pour ré­pé­ter nos cho­ré­gra­phies. Avant le dé­but des tour­nages, je suis al­lé dans un bar de dan­seurs, mais pas le 281, pré­cise-t-il, pour mieux me ren­sei­gner. J’étais en cou­lisses, et j’ai pu voir com­ment ça se pas­sait. Ça m’a ai­dé à en­trer dans mon per­son­nage. J’ai consta­té qu’il y avait de la com­pé­ti­tion entre les dan­seurs. Je me suis ins­pi­ré de ça.» Fran­Cis­Co ran­Dez: Il joue l’aî­né et le plus im­ma­ture des dan­seurs. Le man­ne­quin, ani­ma­teur et res­tau­ra­teur

a hé­si­té avant de pas­ser l’au­di­tion: «J’ai hé­si­té au dé­but, pas né­ces­sai­re­ment parce que j’au­di­tion­nais pour jouer un dan­seur nu, mais parce que je ne suis pas un ac­teur de mé­tier. Comme j’aime prendre des risques, je me suis pré­sen­té à l’au­di­tion. Je de­vais faire une danse et jouer trois scènes par­lées. Comme j’ai 10 ans d’ani­ma­tion der­rière moi, ap­prendre des textes ne me cause pas de pro­blème. J’ai réus­si l’au­di­tion, et j’ai ob­te­nu le rôle. C’est drôle, parce que j’ai au­di­tion­né deux fois dans ma vie pour jouer dans une sé­rie, et j’ai ob­te­nu le rôle les deux fois.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.