LA PRÊ­TRAILLE DE LA MAN­GEAILLE

Photo | Societe - - Scènes De Rue - [Georges Vignaux / Phi­lo­sophe] [Pierre Fra­ser / So­cio­logue]

ans notre so­cié­té où la con­te­nance de soi et la gou­ver­nance de soi ré­gissent nos com­por­te­ments et at­ti­tudes en ma­tière d’ali­men­ta­tion et d’ac­ti­vi­té phy­sique, où toute prise de poids est for­cé­ment sus­pecte, où la ca­lo­rie se cache in­si­dieu­se­ment dans le moindre ali­ment, où le seul fait de ne pas être ac­tif et de ne pas por­ter des vê­te­ments de jog­ging ou de cy­cliste si­gnale le lais­ser al­ler, quoi de plus nor­mal que de voir la po­lice de la nu­tri­tion se poin­ter au mo­ment des va­cances d’été sur toutes les tri­bunes mé­dia­tiques pour nous rap­pe­ler qu’il n’est pas bon, qu’il est même mal­sain pour notre sur­vie, d’éprou­ver du plai­sir avec quelques pe­tits gâ­te­ries somme toute in­of­fen­sives : cui­sine de rue, bière, vin, brioches, crème gla­cée, BBQ, tartes, crous­tilles, frites, ham­bur­gers, hot-dog, ou je ne sais quoi d’autre.

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les nu­tri­tion­nistes dé­barquent sur les émis­sions du ma­tin pour nous rap­pe­ler à quel point notre vie est à risque par le seul fait de notre ali­men­ta­tion, sur­tout pen­dant les va­cances, cette pé­riode où nous se­rions col­lec­ti­ve­ment por­tés à mettre de cô­té notre cer­veau au pro­fit de notre es­to­mac. Comme le sou­ligne la nu­tri­tion­niste Hé­lène Ba­ri­beau : « Il se­rait ir­réa­liste de vous sug­gé­rer de ne pas man­ger de crous­tilles ou de crème gla­cée en va­cances. Mais, pour en pro­fi­ter avec mo-

dé­ra­tion, ache­tez de pré­fé­rence les pe­tits for­mats de crous­tilles et de barres gla­cées que l’on re­trouve en épi­ce­rie. Par exemple, l’ex­cel­lente barre Häa­gen-Dazs aux amandes contient 310 ca­lo­ries en for­mat ré­gu­lier contre 190 pour le pe­tit for­mat. On re­trouve aus­si des mi­ni­por­tions de crous­tilles à 100 ca­lo­ries par sac. Je vous pro­pose donc ces pe­tits for­mats plu­tôt qu’un non ca­té­go­rique à ces dou­ceurs, car ce qui cause la frus­tra­tion, à la longue, ce n’est pas tant la gros­seur des por­tions que l’in­ter­dic­tion dra­co­nienne. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.