Du pain et des hommes : fes­tins, ali­men­ta­tion et pra­tiques so­ciales au Moyen Âge [Alex Ri­cher / His­to­rien]

Photo | Societe - - Société -

l est pos­sible, d’un simple coup d’oeil, de dis­tin­guer le sta­tut so­cial d’une per­sonne. Les vê­te­ments, les ac­ces­soires et l’en­vi­ron­ne­ment four­nissent des in­dices qui ciblent l’ap­par­te­nance à un groupe ou une classe d’un in­di­vi­du. Le re­pas que consomme cette per­sonne est éga­le­ment un in­di­ca­teur — on peut fa­ci­le­ment voir la dif­fé­rence de sta­tut entre un in­di­vi­du dé­vo­rant un ju­nior au pou­let de Mc­Do­nald’s et ce­lui dé­gus­tant le plus fin des ca­viars. Peu im­porte le lieu ou l’époque, l’ali­men­ta­tion et les moeurs liées à celle-ci éta­blissent la dis­tinc­tion entre les faibles et les puis­sants, les riches et les pauvres ou l’aris­to­cra­tie et les pay­sans1. Le Moyen Âge, plus pré­ci­sé­ment le XVe siècle, nous offre l’op­por­tu­ni­té de com­prendre et d’ana­ly­ser l’ali­men­ta­tion et les pra­tiques so­ciales l’en­tou­rant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.