RÉ­FÉ­RENCES

Photo | Societe - - Société -

Gas­tro­nome et épi­cu­rien fran­çais du XIXème siècle.

Ci­té dans Jean-Pierre Pou­lain, So­cio­lo­gie de l’obé­si­té, Presses uni­ver­si­taires de France, Pa­ris, 2009, p. 120.

Ibid.

Rap­port de Consul­ta­tion de l’OMS, Obé­si­té : pré­ven­tion et prise en charge de l’épi­dé­mie mon­diale, Bi­blio­thèque de l’Or­ga­ni­sa­tion 4 mon­diale de la san­té, OMS, Sé­rie de Rap­ports tech­niques ; 894, Ge­nève, 1997, p. 3.

Georges Vi­ga­rel­lo, Mo­dèles an­ciens et mo­dernes d’en­tre­tien de la san­té, Vi­ga­rel­lo (di­ri­gé par) Le gou­ver­ne­ment des corps, Com­mu­ni­ca­tions,

5 Ecole des Hautes Etudes en Sciences So­ciales-Centre d’Etudes Trans­dis­ci­pli­naires (So­cio­lo­gie, An­thro­po­lo­gie, Po­li­tique), Pa­ris, 1993, p19.

In­di­ca­teur de Masse Cor­po­relle cal­cu­lé comme ce­ci : Poids/Taille².

6

Thi­baut de Saint Pol, Le corps dé­si­rable, Hommes et femmes face à leur poids, col­lec­tion Le Lien So­cial, Pa­ris, 2010, p101. Voir Su­san Son­tag, La ma­la­die comme mé­ta­phore.

Le terme dé­viant se ré­fère à H.Be­cker se­lon le­quel « les groupes so­ciaux créent la dé­viance en ins­ti­tuant des normes dont la trans­gres­sion

9 consti-tue la dé­viance ». Un poids nor­mal ren­voie pour nous à un IMC nor­mal, le corps dé­viant étant au-des­sus ou en des­sous : IMC<18 ano­rexie men-tale , IMC>25 sur­poids, IMC>30 obé­si­té.

Da­vid Le Bre­ton, La so­cio­lo­gie du corps, Que sais-je, Presses Uni­ver­si­taires de France, Pa­ris, 2008, p29.

10

Die­ter Van­de­broeck, Dis­tinc­tions char­nelles, Obé­si­té, corps de classe et vio­lence sym­bo­lique, Le Seuil, Actes de la re­cherche en

11 sciences so­ciales, Cairn, n°208, 2015, p23.

On ob­serve tout de même que les hommes ayant un ca­pi­tal cultu­rel plus im­por­tant ont ten­dance à être plus mince.

12

Les pu­bli­ci­tés re­flètent et in­fluencent nos re­pré­sen­ta­tions so­ciales du corps de la femme blanche, mince, dis­po­nible, en po­si­tion

13 de pas­si­vi­té, sans poils, etc. On peut pré­ci­ser que le corps des hommes dans la pu­bli­ci­té est sou­mis à l’im­pé­ra­tif de la vi­ri­li­té, mais l’en­jeu est moins ce­lui de la min­ceur que chez les femmes.

Do­mi­nique Mem­mi, Do­mi­nique Guillo et Oli­vier Mar­tin, La ten­ta­tion du corps Cor­po­réi­té et sciences so­ciales, Cas de fi­gure,

14

Edi­tions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences So­ciales, 2009, p48.

Jo­sé Luis Mo­re­no Pes­ta­na, Ha­ro sur les gros, Le Seuil, Actes de la re­cherche en sciences so­ciales, Cairn, n°208, 2015.

15

Pa­trick Troude-Chas­te­net, Sur­poids et course à la min­ceur, ar­ticle Cairn, 10 oc­tobre 2015.

Ibid, p, 49.

Les grands tra­vaux d’Hauss­mann sont un exemple de cet as­sai­nis­se­ment à par­tir de 1850 à Pa­ris.

Do­mi­nique Mem­mi, Do­mi­nique Guillo et Oli­vier Mar­tin, La ten­ta­tion du corps Cor­po­réi­té et sciences so­ciales, Cas de fi­gure,

19

Edi­tions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences So­ciales, 2009, p50.

Thi­baut de Saint Pol, Le corps dé­si­rable, Hommes et femmes face à leur poids, col­lec­tion Le Lien So­cial, Pa­ris, 2010, p120.

20

Pa­trick Troude-Chas­te­net, Sur­poids et course à la min­ceur, ar­ticle Cairn, 10 oc­tobre 2015.

Ci­té dans Thi­baut de Saint Pol, Le corps dé­si­rable, Hommes et femmes face à leur poids, col­lec­tion Le Lien So­cial, Pa­ris, 2010, p. 22

163.

Ibid.

23

L’uti­li­sa­tion sta­tis­tique de Que­te­let était aus­si de consi­dé­ra­tion mo­rale, car le « beau » re­pré­sen­tait la me­sure de l’homme moyen. Ibid, p159.

Pes­ta­na dé­crit le fac­teur de stress qui entre en compte dans le par­cours des per­sonnes en sur­poids.

La va­lo­ri­sa­tion es­thé­tique ap­pa­raît au même mo­ment qu’une conscience « tiers-mon­diste » dans les an­nées 1960. On cri­tique alors 27 le ca­pi­ta­lisme qui ac­cu­mule, où le gros est re­pré­sen­té dans les ca­ri­ca­tures comme le ca­pi­ta­liste sur­ali­men­té du Nord.

Hé­lène Bé­lan­ger-Mar­tin, La peau et les os après…, Do­cu­men­taire, Ca­na­da, 3 No­vembre 2006.

28

« mas­ter sta­tus » : « pour rendre compte du phé­no­mène de ré­duc­tion d’un in­di­vi­du à la ca­rac­té­ris­tique objet de sa stig­ma­ti­sa­tion ». 29

Jean-Pierre Pou­lain, So­cio­lo­gie de l’obé­si­té, Presses uni­ver­si­taires de France, Pa­ris, 2009, p111.

Ema­nuel Bas­tide, Les femmes rondes, 7 mil­liards de voi­sins, Ra­dio Rfi, Les voix du monde, mar­di 22 mai 2012.

30

Jean-Pierre Pou­lain, So­cio­lo­gie de l’obé­si­té, Presses uni­ver­si­taires de France, Pa­ris, 2009, p117.

On peut don­ner l’exemple de Bea­trix de Lam­peyde, pré­si­dente d’Al­le­gro For­tis­si­mo qui, après avoir ter­mi­né son École d’In­fir­mière,

32 s’est fait re­fu­ser un poste, car sa « ma­la­die » pou­vait avoir des ef­fets né­ga­tifs sur les pa­tients.

Ce terme per­met de voir les pro­ces­sus à l’oeuvre dans les pra­tiques des in­di­vi­dus.

33

Mu­riel Dar­mon, De­ve­nir ano­rexique, une ap­proche so­cio­lo­gique, édi­tions la dé­cou­verte, Pa­ris, 2003, p164.

Ibid, p165.

Ibid.

36

37 Qui os­cille entre fas­ci­na­tion et dé­goût comme le font les pa­tho­lo­gies tran­si­toires (voir Ian Ha­cking). 1 2 3 7 8 16 17 18 21 24 25 26 31 34 35

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.