Votre hor­loge bio­lo­gique

Prédictions Annuelles - - Sommaire - Stan Bo­ro­vitch, as­tro­logue

Les gens sont de plus en plus fa­mi­liers avec la théo­rie des BIO­RYTHMES, ces cycles tan­tôt po­si­tifs, tan­tôt né­ga­tifs, ré­gis­sant l’exis­tence. Ils consti­tuent en somme notre hor­loge bio­lo­gique. Toutes les formes de vie sur Terre sont af­fec­tées par des rythmes cy­cliques. Ces cycles re­viennent per­pé­tuel­le­ment. Le pre­mier est évi­dem­ment la di­vi­sion de l’an­née en jours de vingt-quatre heures.

Les or­ganes ré­agissent à ces rythmes cy­cliques, la tem­pé­ra­ture du corps, la ten­sion ner­veuse ou ar­té­rielle, ain­si que les émo­tions et le com­por­te­ment in­tel­lec­tuel. Cer­tains or­ga­nismes sont tou­te­fois plus af­fec­tés que d’autres par la cha­leur ou le froid, le jour ou la nuit. Les BIO­RYTHMES de chaque per­sonne sont en­tiè­re­ment dif­fé­rents. Il est donc im­por­tant de les connaître pour ne pas en souf­frir, en ti­rer le plus d’avan­tages pos­sible.

Les bio­rythmes gou­vernent notre vie et nos émo­tions

Trois cycles bio­ryth­miques in­fluent sur notre vie de tous les jours, soit un cycle phy­sique de 23 jours, un émo­tion­nel de 28 jours et un in­tel­lec­tuel de 33 jours. Chaque cycle compte trois jour­nées cri­tiques, au dé­but, au mi­lieu et à la fin du cycle, cette der­nière mar­quant le dé­but de la phase po­si­tive sui­vante.

C’est au cours des pé­riodes de tran­si­tion mar­quant le pas­sage d’une phase à une autre que nous sommes le plus vul­né­rables. Le cycle phy­sique in­dique les pé­riodes où nous sommes en forme, le cycle émo­tion­nel in­fluence notre vie sen­ti­men­tale et le cycle in­tel­lec­tuel marque une plus grande to­lé­rance et ou­ver­ture d’es­prit. Il faut sa­voir les iden­ti­fier.

Le cal­cul des bio­rythmes

Avec cette mé­thode, vous pou­vez non seule­ment trou­ver vos bio­rythmes, mais cal­cu­ler ceux de n’im­porte quelle per­sonne vi­vante ou dé­cé­dée dont vous connais­sez le jour, le mois et l’an­née de la nais­sance. Il faut d’abord faire le compte exact des jours qui se sont écou­lés de la nais­sance au jour qui vous in­té­resse.

Une cal­cu­la­trice s’avère alors d’un pré­cieux re­cours, car il faut ajou­ter des jours sup­plé­men­taires pour les an­nées bis­sex­tiles et ne pas ou­blier que les mois n’ont pas tous le même nombre de jours. C’est tou­te­fois moins com­pli­qué qu’on pense.

Vous ob­tien­drez alors un nombre dé­ci­mal avec plu­sieurs chiffres, après la vir­gule, pour dé­ter­mi­ner à quelle phase bio­ryth­mique cor­res­pond la date qui vous in­té­resse. Puis mul­ti­pliez cette dé­ci­male res­pec­ti­ve­ment par 23, 28 et 33. En­suite ar­ron­dis­sez au nombre en­tier le plus proche.

Ce­la vous semble peut-être com­pli­qué ou fas­ti­dieux pour connaître votre hor­loge bio­lo­gique, les mys­té­rieux bio­rythmes gou­ver­nant votre exis­tence. Mais vous trou­ve­rez sur le marché une foule de guides de bio­ryth­mie avec des exemples fa­ci­li­tant le cal­cul.

C’est avec des tables in­di­quant le nombre de jours de cer­taines an­nées et la liste des an­nées bis­sex­tiles. Ce hob­by peut vous pro­cu­rer beau­coup de plai­sir!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.