Un té­lé­phone se­cret

Prédictions Annuelles - - Verseau -

Le cou­rant té­lé­pa­thique entre deux na­tifs d’un signe d’air, mais en­core plus d’un signe d’eau, est si fort qu’il s’avère une sorte de ligne té­lé­pho­nique pa­ra­nor­male, ex­tra-sen­so­rielle.

Aus­si in­croyable que ce­la puisse pa­raître, un na­tif du Can­cer vi­vant de­puis long­temps avec une na­tive des Pois­sons a ra­con­té qu’après son tra­vail, il se di­rige di­rec­te­ment chez lui. Mais par­fois il lui ar­rive d’ar­rê­ter chez un dé­pan­neur ou un mar­ché d’ali­men­ta­tion pour faire des em­plettes. Parce que, men­ta­le­ment, sa conjointe lui a de­man­dé de lui rap­por­ter tel ar­ticle ou ali­ment pour com­plé­ter le re­pas.

7 fois sur 10 le cou­rant té­lé­pa­thique fonc­tionne pour eux avec suc­cès. Cet homme a ache­té ce dont sa com­pagne avait be­soin, sans lui en avoir par­lé de vive voix. Un évé­ne­ment for­mi­dable et fré­quent chez eux.

Ain­si une femme ap­pe­lant son ma­ri en voyage, ce­lui-ci lui ré­pon­dra qu’il al­lait jus­te­ment com­po­ser son nu­mé­ro de té­lé­phone. Une telle trans­mis­sion de pen­sée, à dis­tance, est plus fré­quente que l’on croit.

Un signe d’air a ra­con­té un in­ci­dent de ce genre as­sez spé­cial. Cet agent d’im­meuble ve­nait de quit­ter son do­mi­cile pour la jour­née, mais a ou­blié son té­lé­phone cel­lu­laire à la mai­son. Il en fut contra­rié, mais n’en avait pas be­soin sur la route.

Sa com­pagne, un signe d’eau, re­çut l’ap­pel té­lé­pho­nique d’un ache­teur im­por­tant, pres­sé de conclure une tran­sac­tion avec l’agent. Elle ne pou­vait le re­joindre, ne connais­sait même pas son agen­da. Elle se concen­tra donc très fort de­vant un mi­roir, pour som­mer son compagnon de l’ap­pe­ler. Il ne put s’em­pê­cher, à ce mo­ment-là, d’ar­rê­ter sur la route à une ca­bine té­lé­pho­nique pour com­mu­ni­quer avec elle et al­ler à la ren­contre de ce client. Le té­lé­phone «se­cret» du couple avait fonc­tion­né! Il convient de pré­ci­ser que, chez les signes d’eau, les femmes des Pois­sons sont do­tées d’un in­croyable flair, d’une stu­pé­fiante pré­mo­ni­tion. C’est chez elles qu’on trouve le plus grand nombre de voyantes et de di­seuses de bonne aven­ture.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.