Où pour­ra-t-on ache­ter du can­na­bis dans la ré­gion?

Premiere edition - - Actualité - STEVE SAU­VÉ JOUR­NA­LISTE

Dans quelques se­maines, il se­ra pos­sible de faire l’achat de can­na­bis dans les bou­tiques de la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis (SQDC). Ce­ci ap­porte for­cé­ment une ques­tion im­por­tante : où se­ront si­tuées les bou­tiques dans Vau­dreuil-Sou­langes?

Qué­bec est clair dans sa ré­gle­men­ta­tion. Si une mu­ni­ci­pa­li­té ne dé­sire pas qu’une bou­tique de la SQDCouvre sur son ter­ri­toire, sa dé­ci­sion se­ra res­pec­tée. Par consé­quent, les dif­fé­rents conseils mu­ni­ci­paux sur le ter­ri­toire de Vau­dreuil-Sou­langes de­vront com­men­cerà­dis­cu­ter pro­chai­ne­ment. Pin­court, Ri­gaud, Vau­dreuil-Do­rion, L’Île-Per­rot, et Ri­vière-Beau­dette ont ac­cep­té de ré­pondre aux in­ter­ro­ga­tions de VIVA­mé­diaa­sa­voir si elles comp­taient in­ter­dire ou au­to­ri­ser l’im­plan­ta­tion d’une bou­tique de la SQDC sur son ter­ri­toire.

P I N CO U R T N E CO M P T E PA S RE­FU­SER

À Pin­court, le maire Yvan Car­di­nal as­sure que la mu­ni­ci­pa­li­té ne compte pas s’op­po­ser à l’ou­ver­ture d’une bou­tique de­la SQDC­sur son ter­ri­toire. « Nos dis­cus­sions se­ront plus dans le but de lé­gi­fé­rer sur le sec­teur où l’im­plan­ta­tion d’une­bou­ti­que­se­raau­to­ri­sée, ex­plique le pre­mier ma­gis­trat. Par exemple, ça ne se­ra pas pos­sible dans un sec­teur ré­si­den­tiel ou bien dans un sec­teur où il y a des en­fants. Ça pour­rait être pos­sible sur le boul. du Tra­ver­sier. » M. Car­di­nal ne laisse pas sa­voir s’il sou­haite per­son­nel­le­ment que la mu­ni­ci­pa­li­té qu’il di­rige soit re­te­nue par la SQDC.«Sou­vent,cen’est­pas­ce­que­le­maire sou­haite ou ne sou­haite pas qui est re­te­nu, dit-il. Par exemple, j’ai­me­rais voir l’im­plan­ta­tiond’une­bou­ti­que­de­laSo­cié­té­de­s­al­cools du Qué­bec à Pin­court, mais il n’y en a pas. »

RI­GAUD SE QUESTIONNE

À Ri­gaud, la di­rec­trice gé­né­rale de la mu­ni­ci­pa­li­té, Chan­tal Le­mieux, sou­ligne que la si­tua­tion n’est pas simple. Alors que Qué­bec as­sure qu’une mu­ni­ci­pa­li­té peut re­fu­ser l’im­plan­ta­tion d’une bou­tique de la SQDC, MmeLe­mieuxat­tes­te­qu’unead­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pa­le­ne­peut­pa­sin­ter­di­reu­nu­sa­ge­sur son ter­ri­toire. « À moins que la ré­gle­men­ta­tion change, il est impossible pou­ru­ne­mu­ni­ci­pa­li­té d’in­ter­dire for­mel­le­ment un usage. Il est pos­sible de­dé­li­mi­ter un­sec­teur oùc’est per­mis, mais, pré­sen­te­ment, la loi est claire. Une­mu­ni­ci­pa­li­té ne­peut­pas­pro­hi­ber. C’est un dos­sier qui est loin d’être simple. » La­plus grande ville de­la MRC­deVau­dreuilSou­langes, Vau­dreuil-Do­rion, n’a pas en­core pris sa dé­ci­sion. Le ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de la ville fait sa­voir que les membres du con­seil doivent sta­tuer pro­chai­ne­ment puis­qu’au­cune dé­ci­sion n’a été prise en lien avec la si­tua­tion.

Scé­na­rio iden­tique à L’Île-Per­rot alors que la res­pon­sable aux com­mu­ni­ca­tions, Alexan­dra Des­ro­chers, avise que le con­seil mu­ni­ci­pal n’a pas pris sa dé­ci­sion et que des dis­cus­sions au­ront lieu sous peu.

Si­tuée à proxi­mi­té de l’On­ta­rio, la Mu­ni­ci­pa­li­té de­Ri­vière-Beau­dette ver­ra ses élus dis­cu­ter sur le su­jet dans les pro­chaines se­maines. Tou­te­fois, le maire de l’en­droit et pré­fet de la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes, Pa­trick Bou­sez, croit que l’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale pour­rait être fa­vo­rable à l’ou­ver­ture d’une­bou­tique. « La­der­niè­re­fois que­nou­sa­vion­sef­fleu­ré le su­jet, les po­si­tions gou­ver­ne­men­tales n’étaient pas en­core fi­na­li­sées, ex­plique M. Bou­sez. Ce­pen­dant, il fau­drait éta­blir cer­taines bases comme la proxi­mi­té des parcs et voir ce que ce­la gé­né­re­rait com­me­tra­fi­crou­tier. Par­contre, je dois dire que je ne connais pas les exi­gences mi­ni­males du gou­ver­ne­ment. »

LA SQDC EX­PLIQUE

Ma­thieu Gau­dreault, porte-pa­role à la SQDC, men­tionne qu’une ving­taine de bou­tiques se­ront ou­vertes le 17 oc­tobre pour l’en­semble du Qué­bec. Tou­te­fois, il n’y en au­ra pas dans toutes les ré­gions de la belle pro­vince. « Nous ne pou­vons pas cou­vrir le Qué­bec en en­tier dès le jour un, in­siste M. Gau­dreault. Pré­sen­te­ment, nous avons an­non­cé l’ou­ver­ture de neuf bou­tiques. Il est pri­mor­dial de sou­li­gner que si une mu­ni­ci­pa­li­té re­fuse, il n’y en au­ra pas. » Ma­thieu Gau­dreault ex­plique que les clients pour­ront aus­si s’ache­ter du can­na­bis par In­ter­net. « C’est dif­fi­cile de pré­voir, dit le porte-pa­role. Nous tra­vaillons avec un pro­duit qui n’est pas en­core lé­gal. Ce­la chan­ge­ra peut-être nos pré­vi­sions. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.