His­toire d’au­dace

Prestige - - Sommaire -

Au dé­but, nous étions quatre « mous­que­taires » : mon père et moi, ain­si que Pierre Cham­pagne et Pierre Vil­la. L’idée de dé­part : pu­blier un jour­nal sur la res­tau­ra­tion à Qué­bec. Puis, Pierre Cham­pagne, qui était dé­jà un chro­ni­queur ré­pu­té pour le quo­ti­dien Le So­leil, pro­po­sa : « Pour­quoi pas un magazine haut de gamme ? » L’idée, aus­si­tôt lan­cée, fut adop­tée à l’una­ni­mi­té, même si tout notre en­tou­rage, y com­pris les ex­perts mé­dia­tiques, ju­geait ce pro­jet plu­tôt ha­sar­deux. Rap­pe­lons-nous qu’en 1996, l’in­cer­ti­tude éco­no­mique re­froi­dis­sait les ar­deurs de nom­breux en­tre­pre­neurs.

Je dois bien ad­mettre, avec le re­cul, qu’il fal­lait vrai­ment faire preuve d’au­dace (ou d’in­cons­cience !) pour oser dé­fier le « gros bon sens ». D’ailleurs, quelques mois plus tard, le qua­tuor d’af­faires se trans­for­ma en duo; mon père et moi nous re­trou­vâmes seuls à la barre du na­vire, qui quit­ta fi­na­le­ment le port en mai 1996. Pierre Cham­pagne ap­por­ta ce­pen­dant sa contri­bu­tion à la ré­dac­tion, alors que Pierre Vil­la de­vint di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment.

Pré­sident PRES­TIGE Groupe Mé­dia

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.