Un son­dage pour prendre le pouls de Viau-ro­bert

Progrès Saint-Leonard - - ACTUALITÉS - LAURENT LA­VOIE laurent.la­voie@tc.tc

VIE DE QUAR­TIER. La table de quar­tier Concer­ta­tion Saint-léo­nard a lan­cé à la fin du mois de juillet un son­dage pour mieux connaître les be­soins et les dé­si­rs du sec­teur Viau-ro­bert, dans le cadre de sa re­vi­ta­li­sa­tion ur­baine in­té­grée (RUI).

De­puis le festival d’été Viau-ro­bert qui s’est te­nu le 21 juillet der­nier, deux agentes de Concer­ta­tion Saint-léo­nard sondent les ré­si­dents du sec­teur Viau-ro­bert. Si les res­pon­sables pro­cèdent à du porte-à-porte tout au long de la se­maine, elles se­ront de l’éplu­chette de blé d’inde de quar­tier le 23 août pro­chain au parc Lui­gi-pi­ran­del­lo. Au­cune ver­sion Web n’est ac­ces­sible en ligne, une part consi­dé­rable du pu­blic vi­sé n’y a pas ac­cès.

Les ques­tions in­té­grées au son­dage touchent un maxi­mum d’en­jeux.

« On a vrai­ment es­sayé d’avoir un large éven­tail, pré­cise So­phie-syl­vie Ga­gné, co­or­don­na­trice de la RUI de Viau-ro­bert. Ça va de l’ap­pré­cia­tion du quar­tier, de la connais­sance de ce qu’on fait comme ac­ti­vi­tés, du lo­cal On veut voir leurs ha­bi­tudes d’in­for­ma­tions. »

Par ailleurs, les ques­tions d’ali­men­ta­tion, de trans­ports, de res­pon­sa­bi­li­tés en tant que lo­ca­taires sont abor­dées.

La ré­colte de ces don­nées ser­vi­ra aux autres or­ga­nismes qui pour­ront éta­blir de nou­velles stra­té­gies. C’est entre autres le cas de la table de Concer­ta­tion en sé­cu­ri­té ali­men­taire. Celle-ci a re­çu ré­cem­ment un fi­nan­ce­ment de la Di­rec­tion de la san­té pu­blique pour fa­vo­ri­ser l’ac­cès aux fruits et lé­gumes frais.

L’ini­tia­tive du son­dage a émer­gé en dé­cembre 2017, alors que le pro­gramme de la

On sen­tait le be­soin de re­tâ­ter le pouls de la po­pu­la­tion du sec­teur pour vrai­ment adap­ter notre pro­gram­ma­tion, nos ac­ti­vi­tés et notre offre aux be­soins des gens de la zone Viau-ro­bert. »

RUI, après cinq ans, en est à la moi­tié de son man­dat.

Si le sec­teur compte en­vi­ron 1900 per­sonnes, l’ob­jec­tif est de son­der entre 130 et 150 ré­pon­dants.

« C’est un échan­tillon rai­son­nable, ce n’est pas un exer­cice scien­ti­fique, mais on veut quand même avoir un bas­sin suf­fi­sam­ment in­té­res­sant pour qu’il soit re­pré­sen­ta­tif », pré­cise Mme Ga­gné.

Pa­ral­lè­le­ment, deux « fo­cus groups » ont été for­més. Alors que les deux agentes char­gées du son­dage les di­rigent, le pre­mier est com­po­sé de ci­toyens adultes et le se­cond d’en­fants et d’ado­les­cents. Pour la co­or­don­na­trice, il est « im­por­tant d’avoir la per­cep­tion que les en­fants ont du quar­tier pour sa­voir à quoi ils as­pirent et qu’est-ce qu’ils ai­me­raient voir. »

So­phie-syl­vie Ga­gné, co­or­don­na­trice de la RUI de Viau-ro­bert

(Pho­to: Jo­sie Des­ma­rais / Mé­tro)

Le Do­maine Re­nais­sance fait par­tie du sec­teur vi­sé .

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.