Un léo­nar­dois se fait re­mar­quer dans l’uni­vers de la BD

Progrès Saint-Leonard - - ACTUALITÉS - QUEN­TIN PARISIS

Da­vid St-mar­tin a exau­cé un rêve de jeu­nesse en pu­bliant sa pre­mière bande des­si­née, proche de l’uni­vers des Mar­vel. De­puis, les pro­jets s’en­chainent.

C’est à l’is­sue d’un par­cours as­sez aty­pique que le Léo­nar­dois Da­vid St-mar­tin a creu­sé son sillon dans l’uni­vers de la bande des­si­née.

Alors qu’il avait peu à peu lais­sé de cô­té la bande des­si­née au pro­fit d’une car­rière spor­tive dans le ho­ckey puis dans la lutte, Da­vid St-mar­tin a re­noué avec sa pas­sion d’an­tan un peu par ha­sard. « Mon père m’a ap­pe­lé un jour, il y a deux ans, et m’a dit qu’il avait re­trou­vé mon port­fo­lio, des scé­na­rios, des des­sins, des gri­bouillages dans une boîte. Ce sont des per­son­nages que j’ai créés à 12-13 ans, il y a plus de 25 ans » ex­plique-t-il.

Cette trou­vaille in­cite alors l’homme de 41 ans à re­prendre ses pro­jets là il les avait lais­sés et à se re­plon­ger dans son uni­vers de jeu­nesse, tout en le bo­ni­fiant avec un oeil plus af­fû­té, plus pro­fes­sion­nel. Alors qu’il exerce la pro­fes­sion de gra­phiste, Da­vid St-mar­tin dis­pose de l’équi­pe­ment né­ces­saire pour tra­vailler et dé­cide donc d’en­ta­mer le pre­mier nu­mé­ro de Dead End Club, sous son nom de lut­teur, Cha­kal.

Après deux ans de tra­vail, le pre­mier nu­mé­ro est sor­ti au mois de mars der­nier. De­puis, tout s’en­chaîne. Le se­cond tome est com­plé­té et doit être dé­voi­lé fin août, tan­dis qu’un troi­sième tome est en cours d’éla­bo­ra­tion.

DIF­FÉ­RENTES SOURCES D’INS­PI­RA­TION

Si l’uni­vers Mar­vel est une source d’ins­pi­ra­tion im­por­tante pour Da­vid St-mar­tin, l’au­teur s’est lon­gue­ment ren­sei­gné sur les lé­gendes de la bande des­si­née.

« J’ai lu beau­coup, j’ai re­gar­dé beau­coup de vi­déos, j’ai étu­dié plein de mé­thodes. J’ai re­gar­dé com­ment Her­gé tra­vaillait, com­ment Uder­zo tra­vaillait, com­ment Gos­cin­ny écri­vait ses scripts... Les voir tra­vailler m’a gui­dé » se sou­vient Cha­kal.

Une fois le pre­mier tome ter­mi­né, l’au­teur dé­cide de mettre en ligne son tra­vail sur son site cha­ka­lart.com et sa page Fa­ce­book Cha­kal Art. C’est ain­si qu’il est re­mar­qué et qu’il est in­vi­té à la pro­chaine édi­tion du fes­ti­val Fan­tas­ti­con, le 16 sep­tembre pro­chain au Col­lège An­dré Gras­set, bou­le­vard Cre­ma­zie.

« Pour la pre­mière fois de ma vie, j’ai pu­blié quelque chose et je suis in­vi­té à une conven­tion» se ré­jouit-il. «Les com­men­taires sont bons pour l’ins­tant, mais ce sont des proches ou des amis, qui veulent peut-être être po­lis ! Là, j’au­rais des pre­mières ré­ponses di­rectes des gens » pour­suit-il.

Pour l’ave­nir, Da­vid St-mar­tin reste se­rein. « Mes ob­jec­tifs sont avant tout per­son­nels. Je veux fi­nir le nu­mé­ro 3, le nu­mé­ro 4, puis on ver­ra où ça mène » phi­lo­sophe-t-il.

Jus­qu’à pré­sent, cette mé­thode lui a plu­tôt une réus­si.

Da­vid St-mar­tin, alias Cha­kal, a pu­blié sa pre­mière bande des­si­née. Un deuxième tome est à ve­nir et un troi­sième est dé­jà en pré­pa­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.