L’édu­ca­tion en cam­pagne élec­to­rale

Progrès Saint-Leonard - - ACTUALITÉS -

La ren­trée se fait sur fond d’élec­tions, et au­tant les com­mis­sions sco­laires que les syn­di­cats se­ront at­ten­tifs aux dif­fé­rentes so­lu­tions que pro­po­se­ront les par­tis po­li­tiques pour amé­lio­rer le sys­tème d’édu­ca­tion qué­bé­cois. L’ave­nir de l’est vous pro­pose un sur­vol no­nex­haus­tif des prin­ci­pales pro­messes qui fi­gurent sur les dif­fé­rentes plates-formes élec­to­rales et des com­men­taires du pré­sident de la CSPÎ. - Éli­mi­ner tous les frais sco­laires fac­tu­rés dans les éta­blis­se­ments pu­blics, du pré­sco­laire

jus­qu’à l’uni­ver­si­té, pour at­teindre la pleine gra­tui­té en 5 ans.

- Fixer un seuil mi­ni­mum de per­son­nel et un ra­tio pro­fes­sion­nel/élèves dans les ré­seaux

sco­laire et col­lé­gial.

- Trans­fé­rer gra­duel­le­ment au ré­seau pu­blic les sub­ven­tions don­nées aux écoles pri­vées

et per­mettre à ces écoles de s’in­té­grer au ré­seau pu­blic avec leur per­son­nel.

- Amé­lio­rer le sys­tème d’aide fi­nan­cière aux études et la ré­mu­né­ra­tion des stages.

Qué­bec So­li­daire

Le Par­ti Li­bé­ral du Qué­bec

- Gra­tui­té des ser­vices de garde édu­ca­tif pour les en­fants de 4 ans

- Édu­ca­tion obli­ga­toire jus­qu’à 18 ans

- S’as­su­rer qu’il y ait tou­jours deux per­sonnes par classe au ni­veau pré­sco­laire

et en pre­mière an­née

- Per­mettre aux écoles qui le dé­si­rent d’im­plan­ter plus ra­pide de l’an­glais in­ten­sif

en 5e et 6e an­née du pri­maire. - Abo­lir les com­mis­sions sco­laires

et créer des centres de ser­vice. - Em­bau­cher des cen­taines de pro­fes­sion­nels et adop­ter un plan­cher de ser­vices par tranche de 1000 élèves.

- Étendre la ma­ter­nelle 4 ans gra­tuite, mais non obli­ga­toire, pour tous les en­fants.

- Rendre l’école obli­ga­toire jus­qu’à

18 ans.

La Coa­li­tion Ave­nir Qué­bec

Je m’ins­cris en faux contre le pro­jet d’abo­li­tion des com­mis­sions sco­laires. Dans ce type d’ap­proche, où on dé­lègue plus de pou­voirs, on dé­lègue aus­si des res­pon­sa­bi­li­tés ad­mi­nis­tra­tives. Les dé­bats de struc­ture ne font pas réus­sir les élèves. »

Mi­ville Bou­dreault

Gra­cieu­se­té CSPÎ

Le pré­sident de la CSPÎ, Mi­ville Bou­dreault

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.