Le monde est beau

Des cher­cheurs de di érentes dis­ci­plines s’al­lient pour com­prendre les mo­tifs et les formes qui nous en­tourent.

Québec Science - - SOMMAIRE - PAR MÉ­LIS­SA GUILLE­METTE

Des cher­cheurs de dif­fé­rentes dis­ci­plines s’al­lient pour com­prendre les mo­tifs et les formes qui nous en­tourent.

An­ja Geit­mann adore les casse-têtes. Mais ou­bliez les après-mi­dis à cher­cher les bons mor­ceaux en bu­vant une ti­sane : ce sont les cel­lules en forme de puzzle à la sur­face des feuilles de cer­taines plantes qui in­té­ressent la bio­lo­giste. « Cette confi­gu­ra­tion se crée à par­tir de cel­lules as­sez simples. Re­gar­dez la dif­fé­rence sur 18 heures », dit la doyenne de la Fa­cul­té des sciences de l’agriculture et de l’en­vi­ron­ne­ment de l’Uni­ver­si­té McGill en mon­trant des images cap­tées au mi­cro­scope dans son la­bo­ra­toire.

Sur cette courte pé­riode, une cel­lule hexa­go­nale com­mence à se dé­for­mer pour s’em­boî­ter dans ses voi­sines. Pour dé­cor­ti­quer la mé­ca­nique der­rière le phé­no­mène, son équipe uti­lise des ou­tils de mo­dé­li­sa­tion qui servent ha­bi­tuel­le­ment pour les ponts ou les voi­tures. « On fait des si­mu­la­tions des forces, des com­po­sants et des formes pour es­sayer de com­prendre les dif­fé­rentes étapes qui mènent à un agen­ce­ment mul­ti­cel­lu­laire qui de­vient une feuille su­per com­plexe. »

Pour le mo­ment, son équipe a dé­cou­vert, à par­tir de la plante mo­dèle Ara­bi­dop­sis, que la cel­lu­lose et la pec­tine, pré­sentes dans la pa­roi cel­lu­laire, jouent un rôle dans cette mys­té­rieuse or­ga­ni­sa­tion, tout comme la pres­sion in­terne de la cel­lule. Reste que per­sonne ne four­nit de plan exact aux cel­lules pour qu’elles s’agencent jo­li­ment dans l’es­pace, pas même l’ADN !

Voi­là un exemple de mo­tif par­mi tant et tant d’autres. La struc­ture hexa­go­nale du flo­con de neige, les ro­settes du léo­pard, les cours d’eau en vei­nures, la dis­po­si­tion des pé­tales et l’on­du­la­tion des dunes ont éga­le­ment tous une ré­gu­la­ri­té qui ne doit rien au ha­sard. Et fré­quem­ment, un nou­veau cas est « mis au jour » par la science.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.