BEL­LA HA­DID SE DÉ­FEND

On ne s’étonne plus de voir Bel­la Ha­did en te­nue lé­gère. Tou­te­fois, on ne s’ha­bi­tue pas à sa sil­houette ché­tive… Cible de cri­tiques né­ga­tives, la man­ne­quin se dé­fend bien de souf­frir d’un trouble ali­men­taire.

Riches et Célèbres - - Sommaire -

Ces pho­tos pu­bliées peu avant le Vic­to­ria’s Se­cret Fa­shion Show 2018 – où Bel­la porte bottes hautes, sou­tien-gorge et pe­tite cu­lotte – ne sont pas sans rap­pe­ler la ru­meur vou­lant que celles qui sou­haitent par­ti­ci­per à ce cé­lèbre évé­ne­ment doivent se plier à un ré­gime strict et à une grande dis­ci­pline spor­tive. «Je suis si re­con­nais­sante de faire par­tie du dé­fi­lé de nou­veau, et je me sens plus heu­reuse et en san­té que ja­mais» , a-t-elle te­nu à pré­ci­ser sur Ins­ta­gram, ajou­tant entre pa­ren­thèses que tous les corps sont dif­fé­rents et qu’ils ré­agissent à leur ma­nière à un en­traî­ne­ment in­ten­sif ain­si qu’à une diète san­té. Oui, mais… N’avait-elle pas dé­jà le corps de rêve pour por­ter les ailes em­blé­ma­tiques? Pour­quoi res­sent-elle le be­soin de se dé­fendre ain­si? Se sent-elle cou­pable d’avoir pous­sé le jeûne ou la fonte des graisses trop loin? Nous se­rions si cu­rieux de voir le nombre de zé­ros au contrat si­gné avec Vic­to­ria’s Se­cret, qui l’a convain­cue de se mé­ta­mor­pho­ser ain­si…

TROUBLE ALI­MEN­TAIRE?

Il faut avouer que Bel­la Ha­did dé­tonne par­mi ses col­lègues dans l’uni­vers du man­ne­qui­nat, alors qu’elle avoue que lors­qu’elle se trouve entre deux contrats, elle se per­met pas mal tout ce qui lui fait en­vie. « Quand je suis en congé, je ne mange que des piz­zas. Je vous jure que c’est comme ça tous les jours et chaque re­pas. Et je n’ou­blie pas tous les ali­ments qui contiennent de la pâte: j’aime le pain et c’est tou­jours meilleur avec du sa­la­mi ou un peu de beurre d’ara­chide. Et puis, je me re­prends pour faire mon mé­tier. C’est fou!» , a-telle dé­cla­ré. À ce pro­pos, n’im­porte quel pro­fes­sion­nel de la san­té lui ré­pon­drait que de tels écarts ali­men­taires n’ont rien d’un com­por­te­ment sain ni équi­li­bré… Peut-être fi­na­le­ment que le plus grand pro­blème de la star est de trop se dé­fendre d’être par­fai­te­ment im­par­faite! H

Même si on a des preuves qu’elle en consomme, on trouve exa­gé­ré que la man­ne­quin sou­tienne se nour­rir que de mal­bouffe lors­qu’elle n’a pas de contrat en vue…

Côtes saillantes au pos­sible, Bel­la n’a pas man­qué de s’at­ti­rer les foudres de ses abon­nés Ins­ta­gram!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.