Jo­nah Hill se ré­in­vente

Que ce soit en rai­son de ses dé­buts en tant que réa­li­sa­teur ou de la fa­çon dont il a su s’adap­ter à la cé­lé­bri­té, ce vé­ri­table ca­mé­léon ne cesse de nous sur­prendre.

Riches et Célèbres - - Sommaire -

Pro­pul­sé au som­met en 2007 grâce à son rôle de Seth dans Su­per­ma­lades, Jo­nah Hill tente de­puis de prou­ver à l’in­dus­trie ci­né­ma­to­gra­phique qu’il est plus qu’un simple co­mique en sur­poids. Et on peut dire qu’il a ga­gné son pa­ri: plus en forme que ja­mais, il vient même de ter­mi­ner la tour­née de pro­mo­tion de son pre­mier film en tant que réa­li­sa­teur!

TROU­VER SA PLACE

De­puis le 26 oc­tobre der­nier, il est pos­sible de voir le tout pre­mier film écrit et réa­li­sé par Hill. L’his­toire de Mid90s se dé­roule dans l’uni­vers du ska­te­board des an­nées 1990 et re­flète, en quelque sorte, le par­cours de l’ar­tiste. «Je suis de­ve­nu connu à la fin de mon ado­les­cence. Puis j’ai pas­sé la ma­jeure par­tie de ma vie de jeune adulte à écou­ter les gens dire que j’étais gros, dé­goû­tant et re­pous­sant» ,a confié l’homme de bien­tôt 35 ans dans une en­tre­vue à coeur ou­vert avec El­len DeGe­neres. «Et c’est seu­le­ment du­rant les quatre der­nières an­nées, en écri­vant et en réa­li­sant mon film, que j’ai com­men­cé à com­prendre à quel point ç’a fait mal, a-t-il pour­sui­vi. Hon­nê­te­ment, ça m’a pris un bon mo­ment, jus­qu’à main­te­nant, pour me pré­sen­ter comme la per­sonne, l’ar­tiste et l’es­prit que je suis. J’es­sayais d’être quelque chose d’autre que je ne suis pas. Je suis en construc­tion, comme nous le sommes tous» , a ex­pli­qué Jo­nah.

VIVRE SON RÊVE

Bien qu’il ait com­men­cé sa car­rière en tant qu’ac­teur, Hill as

pire de­puis tou­jours au mé­tier de réa­li­sa­teur. «Ç’a été mon rêve toute ma vie, alors j’es­père que c’est le dé­but d’une très longue aven­ture» , a-t-il ré­vé­lé du­rant un en­tre­tien avec

52 In­sights. «Écrire et réa­li­ser a tou­jours été mon pre­mier amour, mais je vais tou­jours jouer. J’es­père tout faire, a-t-il

ajou­té. Les choses que j’ai ac­com­plies m’ont toutes me­né à ex­pé­ri­men­ter pour que je puisse trou­ver ma voix en tant que réa­li­sa­teur, a-t-il in­di­qué. Mon film est la pre­mière chose que j’ai faite qui re­pré­sente mon goût, mon es­thé­tique et les choses en les­quelles je crois. Je pense que ce à quoi les gens s’at­tendent va être ex­trê­me­ment dif­fé­rent de ce qu’ils vont voir. Et j’ai construit ma car­rière sur ça» ,a sou­li­gné la star.

FAIRE DES COM­PRO­MIS

De son propre aveu, Jo­nah n’aime pas par­ti­cu­liè­re­ment vivre dans l’oeil du pu­blic et a dû faire de grands ef­forts pour ve­nir à bout de son an­xié­té so­ciale: «Ce n’est pas comme si j’ai­mais vrai­ment la cé­lé­bri­té. Je pense que c’est de­ve­nu beau­coup plus fa­cile de­puis que j’ai vieilli et que je suis mieux dans ma peau. Il s’agit juste de se connaître et de s’ajus­ter.» De plus, il en a par­fois marre d’être per­çu

comme le bouf­fon de ser­vice: «Les gens veulent tou­jours que je sois amu­sant, et j’adore être drôle, mais j’ima­gine que ma per­son­na­li­té a aus­si d’autres cô­tés. J’écris éga­le­ment et je réa­lise des films. […] Ma vie est très spé­ciale, et j’ap­prends à gé­rer les choses quand elles ar­rivent.» On es­père pour le nou­veau réa­li­sa­teur que son pre­mier film rem­por­te­ra le suc­cès es­comp­té. Après toutes les épreuves qu’il a tra­ver­sées, Hill mé­rite bien un peu de bon­heur!

Jo­nah est on ne peut plus que sou­la­gé de voir sa la pé­riode où plus sil­houette était que dé­ter­mi­nante son ta­lent est der­rière lui. Chiens de guerre (2016) Ac­cep­té (2006)

Le gar­çon à Ma­mie (2004) Su­per­ma­lades (2007)

Pas de pa­nique, il n’ira pas loin à pied Ma­niac

Même sur le plan per­son­nel, Hill est com­blé. En couple avec la sty­liste Gian­na San­tos de­puis plu­sieurs mois, il ne fait au­cun doute qu’il est sur un pe­tit nuage!

Après avoir joué dans deux pro­jets en­cen­sés par la cri­tique et réa­li­sé son pre­mier film, Jo­nah consi­dère que 2018 a été pour lui le point tour­nant de sa car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.