DA­VID HARBOUR EN A MARRE!

Épui­sé de ne voir que des corps par­faits d’hommes mus­clés et de femmes fi­li­formes à la té­lé­vi­sion et au ci­né­ma, ce­lui qui in­carne le shé­rif Jim Hop­per dans la sé­rie Stran­ger Things part en croi­sade pour rendre au dad bod ses lettres de no­blesse.

Riches et Célèbres - - Vie Privée -

De­puis que Mer­riam-Webs­ter a pu­blié sur Twit­ter une vi­déo de lui en train de dan­ser sur le pla­teau de tour­nage de la sé­rie Stran­ger Things, qua­li­fiant les images de vé­ri­table dé­fi­ni­tion vi­suelle du terme dad bod, Da­vid Harbour ne sait pas trop com­ment ré­agir face à l’in­té­rêt que sus­cite son corps.

RE­LA­TION AMOUR-HAINE

«J’ai une drôle de re­la­tion avec cette his­toire de dad bod » , a ad­mis Da­vid en en­tre­vue avec le ma­ga­zine CNET. «En quelque sorte, je l’aime, et la rai­son pour la­quelle je l’aime est en fait très sé­rieuse. Je

RÉ­AC­TIONS EN CHAÎNE

En avouant pu­bli­que­ment être «écoeu­ré de ces corps à la té­lé­vi­sion qui sont in­croya­ble­ment minces» , Harbour es­père faire ger­mer l’idée dans la tête des gens qu’il se­rait sou­hai­table que les per­sonnes avec un «corps nor­mal» soient mieux re­pré­sen­tées à Hol­ly­wood. «Je veux que les gens se sentent bien dans leur peau et qu’ils aiment leur corps, at-il dit. Ça ne si­gni­fie pas que je veux que vous ne soyez pas en san­té. Je veux que vous pre­niez soin de vous et de votre coeur. Je ne veux pas que vous soyez obèses, a spé­ci­fié Da­vid. Mais je ne trouve plus sexy les per­sonnes qui se conforment aux stan­dards im­pos­sibles qu’Hol­ly­wood fixe.» Amen!

consi­dère que je suis de­ve­nu un peu un sex-sym­bol pour notre époque; il y a des ar­ticles à pro­pos de gens qui en pincent pour Hop­per, a-t-il ex­pli­qué. Mais je suis aus­si un peu gros et po­te­lé. J’aime l’idée des vrais corps à la té­lé­vi­sion. Et j’aime l’idée de rendre des per­sonnes réelles ma­gni­fiques et ai­mées» , a in­di­qué l’ac­teur.

Pas de tru­cage, c’est tout vrai!

La preuve qu’il ne compte pas lui-même de­ve­nir un de ces corps plas­tiques est que si­tôt le tour­nage de Hell­boy ter­mi­né, il a re­pris sa sil­houette ini­tiale!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.