Un ange sur sa route

Sélection - - En Couverture - CAL­GA­RY (AL­BER­TA)

Dans l’après-mi­di du 5 août, Mike Es­te­pa est fou­droyé par un in­farc­tus mas­sif. Ce cy­cliste pas­sion­né vient de rou­ler 40 km quand il s’ar­rête au bord de Spring­bank Road, non loin de Cal­ga­ry, pour en­voyer à sa fa­mille un tex­to an­non­çant son re­tour dans une tren­taine de mi­nutes. Quelques ins­tants après, il gît in­cons­cient dans le fos­sé.

Avec une amie, La­ris­sa Ar­thur re­vient en voi­ture d’une ran­don­née. La jour­née est chaude et en­so­leillée. Les deux femmes ba­vardent lors­qu’une tache jaune at­tire leur at­ten­tion.

En s’ap­pro­chant du corps éten­du, La­ris­sa craint le pire: l’homme est cou­vert de four­mis et ne pré­sente au­cun signe de vie. «Ses lèvres étaient bleues, se rap­pelle-t-elle. Son pouls était im­per­cep­tible, et il ne res­pi­rait pas.» Pen­dant qu’un pas­sant ap­pelle les ur­gences, La­ris­sa, qui est in­fir­mière, com­mence la com­pres­sion tho­ra­cique. Deux autres conduc­teurs s’ar­rêtent peu après et l’aident à pra­ti­quer la RCR pen­dant les 15 mi­nutes qu’il faut aux ambulanciers pour ar­ri­ver.

En re­pre­nant connais­sance à l’hô­pi­tal deux jours plus tard, Mike est stu­pé­fait d’ap­prendre qu’il a fait un ar­rêt car­diaque. À 50 ans, il mène une vie ac­tive et est en pleine forme.

Comment est-ce pos­sible et par quel mi­racle a-t-il sur­vé­cu ? Il veut ab­so­lu­ment ren­con­trer la femme qui l’a sau­vé, son « ange », comme il la sur­nomme.

La ren­contre a eu lieu quelques se­maines plus tard, le 3 sep­tembre.

Des re­trou­vailles «très émou­vantes» se­lon l’in­fir­mière. Pour plu­sieurs rai­sons d’ailleurs: la ran­don­née dont elle re­ve­nait était dé­diée à la mé­moire de son père, dé­cé­dé le 21 août 2017 dans une chute lors d’une ba­lade à la­quelle elle de­vait prendre part, aux en­vi­rons du lac Louise.

«Je n’ai pas pu sau­ver mon père, mais j’ai eu une chance de sau­ver quel­qu’un.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.