Les si­gnaux d’alarme

Sélection - - Santé -

Vous ne pou­vez pas boire avec mo­dé­ra­tion.

Si vous re­mar­quez que vous bu­vez ré­gu­liè­re­ment plus que ce que vous aviez pré­vu, de­man­dez-vous si vous maî­tri­sez vos ha­bi­tudes.

Vous ne pou­vez vous rap­pe­ler cer­taines choses.

Lors d’une soi­rée très al­coo­li­sée, un mes­sa­ger du cer­veau ap­pe­lé glu­ta­mate est per­tur­bé. On pense que c’est la rai­son pour la­quelle l’abus d’al­cool ef­face les sou­ve­nirs.

Vous ne par­ve­nez pas à ré­duire votre consom­ma­tion.

Vos ré­so­lu­tions de res­ter sobre pour une pé­riode don­née ou de ré­duire votre consom­ma­tion ne fonc­tionnent pas.

Vos amis et votre fa­mille vous ont fait part de leur in­quié­tude.

Si vos proches laissent en­tendre que vous pour­riez avoir un pro­blème d’al­cool, con­sul­tez votre mé­de­cin.

Votre consom­ma­tion d’al­cool af­fecte votre em­ploi, vos re­la­tions ou vos fi­nances.

Exa­mi­nez le stress dans votre vie et de­man­dez-vous si l’al­cool en est une cause.

Vous faites du mal aux per­sonnes qui vous en­tourent.

Si les consé­quences de votre rap­port à l’al­cool af­fectent la vie de vos proches, il est temps de faire réel­le­ment le point sur la consom­ma­tion que vous en faites.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.