LA STA­TIS­TIQUE DU MOIS L’USAGE DE FA­CE­BOOK RALENTIT

Summum - - NET.FRET.SEC -

Pour la pre­mière fois de l’his­toire de Fa­ce­book, le nombre de per­sonnes uti­li­sant le site au quo­ti­dien en Amé­rique du Nord a di­mi­nué. En ef­fet, l’en­tre­prise a dé­cla­ré une moyenne de 184 mil­lions d’uti­li­sa­teurs quo­ti­diens au der­nier tri­mestre de 2017 contre 185 mil­lions au tri­mestre pré­cé­dent. Il y a dé­jà quelques an­nées que la crois­sance de Fa­ce­book en Amé­rique du Nord a ra­len­ti, lais­sant par consé­quent la crois­sance in­ter­na­tio­nale prendre le re­lais. Mais cette baisse sans pré­cé­dent – qui pour­rait éven­tuel­le­ment se ré­per­cu­ter dans le monde en­tier – tend à in­di­quer que le site a at­teint un point de sa­tu­ra­tion. Fa­ce­book pour­ra tou­jours com­pen­ser cette chute de re­ve­nus en ajou­tant plus de pu­bli­ci­tés et en fac­tu­rant da­van­tage pour celles-ci… mais, ce fai­sant, elle risque d’ac­cé­lé­rer la fuite des uti­li­sa­teurs et des an­non­ceurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.