Les courbes et bou­clettes de Me­gan B. Han­son

Summum - - SOMMAIRE -

De l’autre cô­té de l’océan, cer­taines jeunes femmes font des pieds et des mains pour être sous les feux de la rampe. Une par­ti­ci­pa­tion à une té­lé­réa­li­té peut vous faire pas­ser de fille d’à cô­té à sex-sym­bol en un rien de temps, sur­tout de nos jours avec les Fa­ce­book et Ins­ta­gram de ce monde. Et c’est sou­vent le cas pour les can­di­dates qui par­ti­cipent au show bri­tan­nique Love Is­land, un genre d’oc­cu­pa­tion double où une dou­zaine d’hommes et de femmes se re­trouvent sous le même toit en es­pé­rant que la ma­gie opère.

Dans la plus ré­cente édition, une des par­ti­ci­pantes, Me­gan B. Han­son, a fait une en­trée fulgurante dans la mai­son. La belle blonde aux courbes gé­né­reuses et à la per­son­na­li­té de feu a fait tour­ner bien des têtes. En plus d’avoir été le centre d’at­ten­tion pen­dant en­vi­ron deux mois, la jeune femme de 24 ans a aus­si fait les man­chettes en rai­son de ses chi­rur­gies es­thé­tiques. Il n’a suf­fi que quelques pho­tos d’elle au « na­tu­rel » sortent sur les ré­seaux so­ciaux et les ru­meurs étaient lan­cées.

Me­gan est de­ve­nue ex­trê­me­ment po­pu­laire grâce à son pas­sage à l’émis­sion. Celle qui est ori­gi­naire d’es­sex, au Royaume-uni, était dé­jà connue comme mo­dèle (lin­ge­rie, bi­ki­ni), ayant même fait la page cou­ver­ture du ma­ga­zine Six­ty6 en 2017. On pour­rait dire sans se trom­per qu’elle est main­te­nant une Ins­ta­babe, puis­qu’elle a dé­pas­sé le mil­lion et de­mi d’abon­nés sur son compte Ins­ta­gram, @me­gan­bar­ton­han­son_

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.