Cyn­thia Poi­rier-ber­ge­ron dans toute sa splen­deur

Summum - - SOMMAIRE - PHO­TO­GRAPHE FRANCA PERROTTO

N’EST-CE PAS SÉ­DUI­SANT DE VOIR UNE JEUNE FEMME QUI S’AS­SUME DANS TOUTES SES QUA­LI­TÉS ET SES DÉ­FAUTS? C’EST LE SEN­TI­MENT QUE L’ON A EU QUAND ON A DÉ­COU­VERT LE PRO­FIL DE CYN­THIA POIRIERBERGERON. LA JEUNE DAME DE 25 ANS NOUS DÉ­VOILE SES PLUS GRANDS SE­CRETS, EN TOUTE HU­MI­LI­TÉ ET EN TOUTE FRANCHISE. QUE C’EST BEAU, LA JEU­NESSE!

Celle qui de­meure pré­sen­te­ment à Lon­gueuil pra­tique le mé­tier de coif­feuse, une pro­fes­sion qu’elle avait dans la mire de­puis son ado­les­cence. « Après le se­con­daire, j’ai dé­ci­dé d’al­ler suivre mon cours en coif­fure, car de­puis des an­nées je rê­vais d’exer­cer ce mé­tier. Je suis main­te­nant coif­feuse/bar­bière et j’adore tou­jours au­tant cette pas­sion! » Quand on lui de­mande ce qui l’at­tire dans ce do­maine, eh bien, c’est sans au­cun doute le fait de constam­ment ren­con­trer de nou­velles per­sonnes, mais aus­si de rendre ses clients et clientes heureux. « Ce que j’aime par­des­sus tout en coif­fure, c’est de pou­voir ai­der les gens à se sen­tir un peu mieux dans leur peau. Juste de les voir sor­tir du sa­lon le sou­rire aux lèvres, ça fait ma jour­née. »

Une bien belle sa­gesse pour la belle rousse, qui est le genre de fille ayant tou­jours le coeur sur la main. D’ailleurs, elle se fait un devoir de s’en­tou­rer de gens de bon coeur, de bonnes per­sonnes po­si­tives. « Je ne suis pas ca­pable des gens hy­po­crites et pro­fi­teurs, mais ce que je n’aime sur­tout pas, ce sont les gens né­ga­tifs. Pour moi, c’est im­por­tant d’être po­si­tif dans la vie si tu veux que de bonnes choses t’ar­rivent. Je crois beau­coup au kar­ma. »

Par­lant de choses po­si­tives, il va sans dire que chaque qua­li­té amène son dé­faut et, dans le cas de Cyn­thia, on peut dire sans se trom­per que c’est son ca­rac­tère, bien qu’il soit sû­re­ment fort at­ta­chant, qui la met dans de beaux draps! Par­lez-en à ses amies : « Je crois qu’elles me trouvent drôle… je les fais sou­vent rire avec mon ca­rac­tère de co­chon! Et je suis sou­vent celle qui met beau­coup d’ac­tion dans une soi­rée, car j’aime bien avoir du fun! » (Rires) Et si vous avez la chance de pas­ser la nuit (!) avec elle, faites at­ten­tion parce que votre ré­veil pour­rait vous pa­raître… sur­pre­nant!

« J’ai le pire air bête du monde le ma­tin quand je me lève tôt! (Rires) Ça sur­prend sou­vent parce que j’ai ha­bi­tuel­le­ment une joie de vivre as­sez ex­ces­sive. » Un café et hop! Le rayon de so­leil re­vient au ga­lop.

En amour, la belle adore prendre soin de son par­te­naire et se dit heu­reuse lorsque ce der­nier est heureux. Cyn­thia a ré­in­té­gré le monde des cé­li­ba­taires il y a peu de temps et dé­sire pour l’ins­tant prendre soin d’elle-même. Puis­qu’elle aime beau­coup don­ner et s’in­ves­tit beau­coup en amour, la jeune femme a dé­ci­dé de pen­ser à elle. Sage dé­ci­sion!

Pas­sion­née de voyages, lors­qu’on lui de­mande où elle se voit dans cinq ans, Cyn­thia ré­pond qu’elle sou­haite par­tir à l’aven­ture avec l’homme de sa vie à bord de son van. Et que veut-elle faire avant de mou­rir? « J’es­père sim­ple­ment par­tir avec au­cun re­gret après avoir vu le plus de pay­sages pos­sible et avoir vé­cu et pro­fi­té de la vie au max… »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.