Athènes la bran­chée

Tan­tôt douces, tan­tôt im­pré­vi­sibles, sou­vent rem­plies de dé­fis et gé­né­ra­le­ment fort ani­mées, les ba­lades dans les rues d’Athènes sont à l’image de l’exu­bé­rante ca­pi­tale, sur­tout en vé­lo à as­sis­tance élec­trique.

Vélo Mag - - Tourisme Urbain Sarah-émilie Nault -

Ruelles en pierres, voies de tram­way désaf­fec­tées, rues cou­vertes de marbre, piste cy­clable au bord de l’eau, nd che­mins de terre, rues par­ta­gées avec les voi­tures pres­sées, pas­sages zig­za­gants entre les pié­tons, al­lées re­cou­vertes de vignes, parcs, an­cien jar­din royal : Athènes fait of­fice de ville mon­tagnes russes pour les cy­clistes lo­caux comme pour ceux ve­nus d’ailleurs.

« Le vé­lo n’est pas en­core très po­pu­laire à Athènes, mais les choses pro­gressent, ex­plique Co­stas Gian­no­pou­los, pro­prié­taire de So­le­bike, une com­pa­gnie de lo­ca­tion de vé­los (dont plu­sieurs élec­triques) si­tuée à deux pas de l’Acro­pole. Je di­rais que nous en sommes au tout début en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment d’une culture cy­cliste. Ce­la est dû au fait qu’il n’y a pas beau­coup d’in­fra­struc­tures pour les vé­los, et que les au­to­mo­bi­listes sont plu­tôt hos­tiles aux les cy­clistes. »

Ce­la n’a pour­tant pas em­pê­ché Co­stas – qui don­nait dans le tou­risme à vé­lo un peu par­tout à tra­vers le monde de­puis dé­jà un quart de siècle – et son épouse, So­fia, de s’éta­blir à Athènes et d’ou­vrir So­le­bike en 2014. « Nous avons dé­cou­vert les vé­los élec­triques un peu par ha­sard, dit-il. Lorsque je les ai aper­çus, j'ai en­tre­vu l’ave­nir en ma­tière de vé­los. J’ai trou­vé ce­la unique, alors je me suis dit que c’était une idée gé­niale de les uti­li­ser pour faire dé­cou­vrir la ville d’Athènes. Les vé­los élec­triques re­pré­sentent la fa­ci­li­té et le plai­sir de faire du tou­risme sans avoir à se sou­cier des col­lines à mon­ter. À Athènes, il y en a quelques-unes, as­sez pe­tites mais pen­tues, et des routes en pierres, en plus de la cha­leur qui dé­passe sou­vent les 30°C en été. »

Le couple s’est mu­ni d’une flotte de vé­los à as­sis­tance élec­trique qui sont li­mi­tés à 24,6 km/h (la vi­tesse limite avant d’être consi­dé­ré comme un vé­hi­cule à mo­teur en Grèce) et ont une bat­te­rie à l’au­to­no­mie de 40 à 50 km.

Trois tours gui­dés en vé­lo élec­trique sont ain­si pro­po­sés aux cy­clistes: le Ci­ty to the Coast, le Old Town et le Grand Tour.

Co­stas af­firme qu’au cours des quatre der­nières an­nées, il a vu près d’une di­zaine de bou­tiques de vé­los ou­vrir leurs portes et of­frir des tours gui­dés d’Athènes sur deux roues. « Le plus sou­vent, on parle de tours gui­dés, car beau­coup de tou­ristes ne se sentent pas suf­fi­sam­ment confiants pour partir seuls à vé­lo. Il s’agit d’un im­por­tant mar­ché. Le fait de voir de plus en plus de tou­ristes à vé­lo in­cite d’ailleurs les ha­bi­tants à se sen­tir da­van­tage en sé­cu­ri­té et à avoir en­vie de faire du vé­lo dans leur ville, que ce soit dans un but de plai­sir ou de dé­pla­ce­ment. Je crois que lorsque les in­fra­struc­tures se­ront mises en place et que les au­to­mo­bi­listes se­ront plus ha­bi­tués et gen­tils, le nombre de cy­clistes aug­men­te­ra à Athènes. »

Pour le mo­ment – et de­puis deux ans – une seule piste cy­clable d’une lon­gueur de 7 km

permet aux cy­clistes de tra­ver­ser la ville, de­puis le centre his­to­rique de Gá­zi jus­qu’au bord de mer. Les Athé­niens l’em­pruntent sur­tout les fins de se­maine, afin d’al­ler flâ­ner sur la plage et au­tour du jo­li ca­nal Flis­vos.

C’est d’ailleurs dans ce coin de la ville que se si­tue la ma­jo­ri­té des bornes de vé­los libre-ser­vice Snfcc d’Athènes (snfcc.ea­sy­bike.gr), un ser­vice qui a été mis sur pied en 2016, au dé­part avec 250 vé­los. La sta­tion du quar­tier Gá­zi ain­si que la di­zaine de bornes pla­cées au­tour du ca­nal sont do­tées de vé­los pour en­fants et pour adultes. « C’est un bon début, ajoute Co­stas. J’es­père que ce­la va conti­nuer et gran­dir. » La ca­pi­tale grecque à vé­lo élec­trique J’ai eu la chance de dé­cou­vrir deux vi­sages de la ville d’Athènes lors de cette pre­mière et dé­li­cieuse visite en terre grecque. Un pre­mier tra­jet, his­to­rique et adroi­te­ment dé­crit par notre ami Co­stas, et un autre tour­né vers la na­ture, en so­li­taire, à dé­va­ler la piste cy­clable jus­qu’au bord de mer, là où se dresse le su­blime bâ­ti­ment du nou­vel opé­ra et de la bi­blio­thèque na­tio­nale.

Les deux par­cours font une quin­zaine de ki­lo­mètres cha­cun, os­cil­lant entre recoins de quar­tiers plus ou moins bon­dés, sites ar­chéo­lo­giques, rues pié­ton­nières pa­vées ou de marbre, grandes ave­nues à par­ta­ger avec les voi­tures,

routes tran­quilles, sen­tiers pi­quant à tra­vers des parcs, pro­me­nade en bord de mer, al­lées de jar­dins, au­tant de di­ver­si­té à ex­pé­ri­men­ter dans cette ville mo­saïque.

Le me­nu du Grand Tour pré­voit des ar­rêts de­vant une bonne dou­zaine de lieux ayant mar­qué l’his­toire de la ca­pi­tale grecque. Les se­crets d’Athènes sont ré­vé­lés au fil de la balade grâce à un système de mi­cro­phone et d’écou­teurs, le guide s’as­su­rant d’être en­ten­du de tous et pou­vant com­plé­ter ses ex­pli­ca­tions en rou­lant. La boucle part de l’Acro­pole à une vi­tesse de croi­sière ne dé­pas­sant jamais les 10 km/h.

Tout le long de la route, on dé­couvre le site ar­chéo­lo­gique de l’Olym­piéion, le stade Pa­na­thi­naï­kos qui a ac­cueilli les pre­miers Olym­piques mo­dernes en 1896, l’ave­nue qui était au­tre­fois la ri­vière que So­crate sui­vait quo­ti­dien­ne­ment pour se rendre à l’Aca­dé­mie, la mai­son royale trans­for­mée en ré­si­dence du pré­sident grec, la rue Iro­dou At­ti­kou, le centre d’ex­po­si­tion Zap­pion, le jar­din na­tio­nal qui fut le jar­din royal, et le pa­lais du roi de­ve­nu le siège du Par­le­ment grec.

Il ne faut pas man­quer l’ani­mée ave­nue de l’Uni­ver­si­té, fière de ses trois re­mar­quables bâ­ti­ments : l’Aca­dé­mie sur la­quelle veillent les sta­tues de Pla­ton et de So­crate, l’Uni­ver­si­té d’Athènes et le bâ­ti­ment his­to­rique de la bi­blio­thèque na­tio­nale de Grèce.

Le quar­tier des mar­chés pu­blics et la rue Aio­lou rap­pellent la Grèce tra­di­tion­nelle et ses pre­miers mar­chands. La place Kot­zia, dont les trois fon­taines bon­dées de pi­geons s’élèvent de­vant l’hô­tel de ville, fut le pre­mier square pu­blic athé­nien. Par­mi les quar­tiers mar­quants de l’his­toire d’Athènes, mon pré­fé­ré est Psyrí, qui était ce­lui de la ma­fia grecque au XIXe siècle; aujourd’hui, il est de­ve­nu tendance et po­pu­laire avec ses graf­fi­tis, ca­fés, ter­rasses, ta­ver­nas, bars, bou­tiques et ate­liers d’ar­ti­sans de cuir et de mé­tal.

Enfin, n’omet­tons pas de men­tion­ner la place Mo­nas­tirá­ki, qui abrite le cé­lèbre mar­ché aux puces d’Athènes, consi­dé­ré comme l’âme de la ville par ses ha­bi­tants. « Une mo­saïque mo­derne à l’image d’Athènes où, en un coup d’oeil, toute l’his­toire de cette ville nous est ra­con­tée », d’ex­pli­quer Co­stas en poin­tant tour à tour l’Acro­pole au som­met de la mon­tagne, la mos­quée Tzis­da­ra­kis, l’église or­tho­doxe grecque de Pa­na­ghia Kap­ni­ka­rea, les ruines ro­maines de la bi­blio­thèque d’Ha­drien et la sta­tion de mé­tro re­pré­sen­tant la mo­der­ni­té.

Le re­tour vers le quar­tier du mu­sée de l’Acro­pole se fait en pi­quant à tra­vers ce­lui de Plá­ka – qui a vu naître la ville d’Athènes – après avoir sa­lué l’an­tique ago­ra, le mar­ché romain, la ca­thé­drale et la rue Adria­nou, re­cou­verte de marbre et bor­dée de bou­tiques de sou­ve­nirs.

Tout en pé­da­lant, n’ou­bliez jamais « qu’il se trouve tou­jours une ville sous la ville », se­lon Co­stas. Par­tout où on creuse sont en­fouis mo­nu­ments, re­liques et ruines de la vieille Athènes, de même que les an­ciennes for­ti­fi­ca­tions et l’an­ces­trale ri­vière main­te­nant ré­duite à un mince un fi­let d’eau.

Le stade Pa­na­thi­naï­kos, da­tant de 1896 et ayant ac­cueilli les pre­miers Olym­piques mo­dernes Les ruines de la bi­blio­thèque d’Ha­drien, qui s’élèvent sur le site de l’ago­ra ro­maine de l’Athènes an­tique Café La Flamme Rouge

Pre­mier ar­rêt : le site ar­chéo­lo­gique de l’Olym­piéion

La balade à tra­vers le jar­din na­tio­nal, ja­dis royal

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.