En at­ten­dant la deuxième vague

Vélo Mag - - Sommaire -

Je ne sais pas si vous êtes un adepte du pneu à cram­pons, mais c’est pas mal là que ça se passe ac­tuel­le­ment en ma­tière de vé­lo. La preuve: dans cette édi­tion, nous ti­tillons les rou­tiers, les in­vi­tant à goû­ter à la mixi­té au gui­don des bien nom­més vé­los de gar­notte. Trêve de ba­di­ne­rie, le monde du vé­lo de mon­tagne est en train de chan­ger. Des chiffres pour en me­su­rer l’im­por­tance : 622 000 adultes ont fait du vé­lo de mon­tagne (au­tant que du ski de fond, du ho­ckey), 2200 km de sen­tiers sont ré­par­tis dans 81 centres. Ces poin­tages sor­tis de L’état du vé­lo au Qué­bec en 2015 doivent as­su­ré­ment être re­vus à la hausse trois ans plus tard.

Pour ma part, plu­tôt que de m’at­tar­der sur les sta­tis­tiques, je pré­fère éla­bo­rer sur le constat de cette dé­fer­lante de mon­ta­gniers qui en­va­hissent les sen­tiers, constat et im­pres­sions que je conforte avec Fran­cis Té­trault, char­gé de pro­jet vé­lo de mon­tagne à Vé­lo Qué­bec, mais sur­tout aus­si ac­cro au pneu à cram­pons qu’une ber­nique sur un ro­cher. « Quand j’ai com­men­cé il y a une ving­taine d’an­nées, il fal­lait y al­ler en com­pa­gnie de quel­qu’un qui connais­sait les sen­tiers, se rap­pelle-t-il. Il n’y avait au­cune si­gna­li­sa­tion, et le ni­veau de dif­fi­cul­té était éle­vé. Un ré­seau de sen­tiers pou­vait voir le jour… puis dis­pa­raître aus­si­tôt. » En bref, le vé­lo de mon­tagne était ré­ser­vé aux ama­teurs d’adré­na­line n’ayant pas peur de se perdre dans le bois.

Pa­ral­lè­le­ment à ce dé­ve­lop­pe­ment ban­cal, quelques hur­lu­ber­lus aven­tu­riers se lan­çaient dans des évé­ne­ments mar­quants. Les mon­ta­gniers aux poils lé­gè­re­ment blan­chis­sants doivent se sou­ve­nir du Ve­lo­gan, du raid Pierre Har­vey, de ce­lui des Con­qué­rants, sans ou­blier l’im­pli­ca­tion sans faille dans le do­maine du pneu à cram­pons des gens de Ges­tev et de leur 27e Coupe du monde.

À par­tir de 2004, l’As­so­cia­tion pour le dé­ve­lop­pe­ment des sen­tiers de vé­lo de mon­tagne au Qué­bec (ADSVMQ) a fait faire un bout de che­min dans l’amé­lio­ra­tion de l’ac­ces­si­bi­li­té des sen­tiers. « Au­jourd’hui, tout le monde connaît quel­qu’un qui fait du vé­lo de mon­tagne, me pré­cise Fran­cis. Il y a des évé­ne­ments in­ter­na­tio­naux comme la Qué­bec Sin­gle­track Ex­pé­rience, les sub­ven­tions sont pré­sentes, et il y a même des ap­pels d’offres pour la créa­tion de sen­tiers. Avant, c’étaient les clubs qui fai­saient des pres­sions en vue d’ob­te­nir de nou­veaux sen­tiers. Main­te­nant, ce sont les villes qui s’y in­té­ressent ; après tout, quelques ki­lo­mètres de sen­tiers sont moins chers à bâ­tir qu’un aré­na, et ils font bou­ger beau­coup de monde. Aus­si, la concep­tion des sen­tiers se pro­fes­sion­na­lise, elle est plus ri­gou­reuse, ce qui n’em­pêche pas l’im­pli­ca­tion de nom­breux bé­né­voles. »

Une chose est sûre, la base de la py­ra­mide s’est élar­gie. Dans mes chers sen­tiers de l’ab­baye d’Oka, il n’est pas rare de voir des fa­milles en­tières. Les fa­bri­cants ont sen­ti le vent venir, comme vous pour­rez le lire dans le guide d’achat de cette édi­tion : les vé­los de 2018 rendent les sen­tiers plus ac­ces­sibles, ils au­to­risent les er­reurs de pi­lo­tage tout en étant per­for­mants.

Nous vi­vons la pre­mière vague du tsu­na­mi vé­lo de mon­tagne. La deuxième de­vrait suivre en en­traî­nant une pro­li­fé­ra­tion de sen­tiers à la ville comme à la cam­pagne. Après tout, la Route verte fait main­te­nant 5300 km – on pour­rait avoir une toile d’arai­gnée équi­va­lente pour le vé­lo de mon­tagne avec en prime un beau sen­tier sur le mont Royal.

Val­lée Bras-du-Nord, sec­teur Shan­na­han En page cou­ver­ture : la Neil­son. C’est un beau ca­deau que nous vous of­frons. Si c’était en de­van­ture d’une bi­jou­te­rie, ce sen­tier se­rait un dia­mant brut. Votre oeil se­rait dis­trait par les rayons de so­leil jouant sur la ri­vière, vos pneus s’agrip­pe­raient aux ro­chers gra­ni­tiques et chan­te­raient sur les trot­toirs de bois. Nous vous in­vi­tons vi­ve­ment à mettre la Neil­son au pro­gramme de votre été!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.