LIRE

Vélo Mag - - Vélo Culte -

Le crépuscule d’une idole

Hé­ros tra­gique, im­mo­lé sur l’hy­po­crite au­tel des au­to­ri­tés cy­clistes en ma­tière de do­page, Mar­co Pan­ta­ni fut l’un des plus for­mi­dables grim­peurs de l’his­toire du cyclisme. Dé­chu après son ex­pul­sion du Gi­ro de 1999 à la Ma­don­na di Cam­pi­glio, il part en vrille dans un tour­billon au­to­des­truc­teur, jus­qu’au crash. Il est trou­vé mort dans un hô­tel mi­teux de la Ri­vie­ra ita­lienne, lit­té­ra­le­ment bour­ré de coke, le soir de la Saint-Va­len­tin 2004.

Épa­tant sty­liste, Phi­lippe Bru­nel re­fait le par­cours de vie de Pan­ta­ni afin d’ex­pli­quer sa chute. Le cé­lèbre jour­na­liste cy­cliste de

L’équipe joue un brin au ro­man­cier aus­si : son su­jet est trop beau pour qu’il ne cherche pas dans ce ré­cit un peu de ce ma­té­riau dont on fait les grandes my­tho­lo­gies, soient-elles spor­tives ou autres, puis­qu’elles s’em­ploient toutes à ma­gni­fier dans la fic­tion nos rêves, nos er­rances, nos en­vies.

Dé­tec­tive, Bru­nel s’aven­ture dans la nuit in­ter­lope de la Ri­vie­ra ita­lienne où des ombres planent dans le crépuscule hâ­tif de cette jeune vie. Sui­cide ? Simple over­dose ? Meurtre ? Sans nous convaincre de quoi que ce soit, le jour­na­liste fait tout de même état d’une en­quête po­li­cière bâ­clée. Mais à la fin, ce qui fas­cine, c’est le per­son­nage. Pan­ta­ni, le pi­rate, se nour­ris­sant d’une so­li­tude qui en même temps le mine. Sen­ti­ment propre aux grim­peurs qui s’échappent dans la haute mon­tagne, là où les at­tend peut-être la gloire et cer­tai­ne­ment une souf­france qui, dans les deux cas, n’ap­par­tiennent qu’à eux. Mieux qu’un livre de vé­lo, voi­ci une oeuvre lit­té­raire.

Vieet­mort de Mar­co Pan­ta­ni, par Phi­lippe Bru­nel chez Gras­set, 2007

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.