La Con­go Nile Trail

Vélo Mag - - Reportage -

La Con­go Nile Trail semble avoir été tri­co­tée pour le bi­ke­pa­cking : un peu moins de 280 km de che­min qua­si­ment non as­phal­té, des vil­lages épar­pillés tout du long, et l’im­mense lac Ki­vu qui sert de fron­tière entre le Rwan­da et la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Con­go. Elle part du pre­mier pays, à Gi­se­nyi, et des­cend jus­qu’au se­cond, à Bu­ka­vu, en sui­vant le lac vers le sud.

Idéa­le­ment, il faut comp­ter cinq jours pour goû­ter plei­ne­ment la Con­go Nile Trail. Pour ceux qui en doutent en­core, le pays des mille col­lines n’usurpe en rien sa ré­pu­ta­tion, pré­sen­tant près de 6000 m de dé­ni­ve­lé po­si­tif sur son en­semble. Le pro­jet est né en 2011 et se construit tout dou­ce­ment de­puis. Ce qui si­gni­fie, en clair, que la si­gna­li­sa­tion est à af­fi­ner, et ce qui jus­ti­fie l’em­bauche d’un guide lo­cal.

Par manque de temps, je n’ai pu bou­cler tout le par­cours, m’en te­nant à quelques por­tions en deux jour­nées. Cet aper­çu m’a fait vivre les mo­ments les plus émou­vants de mon sé­jour rwan­dais.

Ne vous at­ten­dez pas à des single tracks ci­se­lées fa­çon IMBA, la Con­go Nile Trail est plu­tôt chao­tique, caillou­teuse et quelquefois cre­vas­sée. Outre les dé­ni­ve­lés de type face de singe de cer­tains sec­teurs, elle ne pré­sente pas d’énormes dé­fis tech­niques, si ce n’est qu’on se doit d’être aux aguets en vue de ne pas mettre la roue avant aux mau­vais en­droits.

La po­pu­la­tion lo­cale ne se prive pas d’uti­li­ser ces che­mins, puisque ce sont les seules connexions entre les vil­lages. À cet égard, faites preuve d’au moins un soup­çon de mo­des­tie sur votre double sus­pen­sion ru­ti­lant: vous croi­se­rez des cy­clistes plus mé­ri­tants sur des mon­tures net­te­ment moins adap­tées à la si­tua­tion que la vôtre. En outre, ils se­ront fort pro­ba­ble­ment char­gés comme des mu­lets.

Vous l’au­rez de­vi­né, la ren­contre des ha­bi­tants des lieux est une fa­cette de l’ex­pé­rience Con­go Nile Trail. Vous au­rez cent fois l’oc­ca­sion de ta­per dans la paume des mains des en­fants croi­sés dans les vil­lages. Il se peut même que ces ga­mins vous re­filent un coup de pouce sous la forme d’une pe­tite pous­sée dans une pente abrupte.

L’autre fa­cette de la Con­go Nile Trail est la di­ver­si­té des pay­sages par­cou­rus. Vous êtes sur une crête, et au pre­mier plan se des­sine le long serpent de la­té­rite du che­min que vous ve­nez d’em­prun­ter. Un peu plus loin, les plan­ta­tions de thé par­fai­te­ment or­don­nées qua­drillent les en­vi­rons, et juste der­rière, le lac Ki­vu se donne des al­lures de mer. Le tout est par­se­mé de col­lines où pousse une vé­gé­ta­tion luxu­riante.

Il suf­fit de des­cendre en sla­lo­mant dans la caillasse pour se re­trou­ver sur le bord du lac. Le che­min ro­cailleux laisse place à un sen­tier her­beux plus re­po­sant. Une tra­ver­sée de vil­lage plus tard, le so­leil a du mal à per­cer l’épais­seur de la fo­rêt. Le che­min est hu­mide, et je res­pire une forte odeur d’hu­mus mal­gré la cha­leur.

Cal­lixte at­tend pa­tiem­ment que j’as­sou­visse ma cu­rio­si­té en pho­to­gra­phiant un an­té­di­lu­vien sys­tème de frei­nage sur un vé­lo vin­tage. Il a le sou­rire aux lèvres. Il m’avait pro­mis que je re­par­ti­rais du Rwan­da convain­cu que le tou­risme à vé­lo a de l’ave­nir dans son pays. Il avait rai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.