Har­mo­nies

Par JACQUES ORHON, MAÎTRE-SOM­ME­LIER

Vins et Vignobles - - Vin -

Il n'est pas tou­jours facile de ma­rier le vin aux oi­gnons, mais dans ce cas-ci, ca­ra­mé­li­sés comme ils le sont, po­sés sur une pâte lé­gère et crous­tillante, ils sau­ront se faire ac­com­pa­gner par ces trois vins ve­nus de ré­gions chauf­fées par les rayons du so­leil de la Mé­di­ter­ra­née.

Di­rec­tion la Grèce avec le Man­ti­nia 2014 (15,70 $ - 11101819), de Bou­ta­ri, une mai­son avan­ta­geu­se­ment ré­pu­tée qui a fait connaître dans le monde les vins de son pays. Il s'agit d'un blanc sec is­su du cé­page au­toch­tone mo­scho­fi­le­ro, une va­rié­té à peau rose qui donne des vins ex­pres­sifs, tant au nez qu'en bouche. Agréable à l'apé­ri­tif, ce vin frui­té du Pé­lo­pon­nèse af­fiche une bonne fraîcheur et se ma­rie avec la ta­tin aux oi­gnons grâce à la pré­sence des rai­sins secs.

Clas­sique parmi les classiques lorsque l'on re­garde du cô­té de la Pro­vence, le Pé­tale de Rose 2015 (20,95 $ - 425496), Châ­teau La Tour de l'Évêque, est de­ve­nu un in­con­tour­nable dans la ca­té­go­rie des ro­sés pâles mais néan­moins sa­vou­reux et struc­tu­rés. Is­su de la culture en bio, et éla­bo­ré prin­ci­pa­le­ment avec cin­sault et grenache, et la sy­rah qui lui ap­porte de la ma­tière et beau­coup de ca­rac­tère, ce ro­sé sec au­ra as­sez de ré­pon­dant pour ré­sis­ter aux oi­gnons confits au miel.

Quand on pense au ban­dol, on ou­blie sou­vent qu'il s'y fait sur­tout du ro­sé, mais il faut être vi­gi­lant dans ses choix. Do­té d'une belle couleur aux re­flets sau­mo­nés, le Do­maine La Suf­frène 2015 (24,60 $ - 12842256), est aro­ma­tique, sec, généreux, frui­té et lé­gè­re­ment épi­cé. Le mour­vèdre (40 % de l'en­cé­pa­ge­ment) ap­porte le to­nus et les sa­veurs re­le­vées, et le cin­sault, le fruit et la fi­nesse. Grenache (25 %) et ca­ri­gnan com­plètent l'as­sem­blage.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.