Jean-Marc La­londe éta­blit ses prio­ri­tés

Vision (Canada) - - La Une - ALEXIA MARSILLO alexia.marsillo@eap.on.ca

La ré­pa­ra­tion de la rue Saint-Jacques, d’une part, et de la route 17/174 consti­tuent les prio­ri­tés du conseiller de Ro­ck­land Jean-Marc La­londe, pen­dant ses der­niers mois en tant qu’élu de Cla­rence-Ro­ck­land.

Après 45 ans de vie po­li­tique, Jean-Marc La­londe ti­re­ra sa ré­vé­rence cette an­née. Mais d’ici la fin de son man­dat au mois d’oc­tobre, il tient à tout prix à faire avancer cer­tains pro­jets.

« (Ma prio­ri­té pour) Le res­tant de mon man­dat, c’est dé­fi­ni­ti­ve­ment la rue StJacques, a dé­cla­ré M. La­londe. C’est très im­por­tant. Ac­tuel­le­ment, les gens veulent voir la rue St-Jacques re­pa­vée. »

La Ci­té de Cla­rence-Ro­ck­land avait plus de 2 M$ bud­gé­tés pour la rue St-Jacques en 2017 a fait va­loir M. La­londe. Le tra­vail n’a pas été ef­fec­tué par contre et l’ar­gent n’a pas été uti­li­sé.

« La ré­ponse que j’ai eue et avec la­quelle je ne suis pas tel­le­ment d’ac­cord, c’est qu’on n’a pas eu d’oc­trois du gou­ver­ne­ment, a ajou­té M. La­londe. Mais l’ar­gent était dé­jà bud­gé­té pour l’eau et les égouts. On au­rait dû com­men­cer le tra­vail. »

Cette an­née, seule­ment 140 000 $ ont été bud­gé­tés pour la rue Saint-Jacques. On n’au­rait tou­jours pas dé­ci­dé de la date des tra­vaux.

La deuxième prio­ri­té pour M. La­londe concerne les ré­pa­ra­tions de la route 17/174. The re­pairs to Saint-Jacques Street and Coun­ty Road 17/High­way 174 are coun­cil­lor Jean-Marc La­londe’s top prio­ri­ties, for the re­mai­ning months of his time on the mu­ni­ci­pal coun­cil. La­londe had pre­vious­ly told Vi­sion that he will not be run­ning for ree­lec­tion come Oc­to­ber, so he is now de­ter­mi­ned to ad­vance cer­tain pro­jects be­fore his time is up. The de­ve­lop­ment of Mou­lin Park, on Ed­wards Street, is al­so high on his list of prio­ri­ties. Le conseiller mu­ni­ci­pal et an­cien dé­pu­té fé­dé­ral a de­man­dé à ren­con­trer la pre­mière mi­nistre et le mi­nistre des Trans­ports avec le maire Guy Des­jar­dins et un re­pré­sen­tant des Com­tés unis, pour en dis­cu­ter.

« La 17/174 af­fecte tout le monde de Cla­rence-Ro­ck­land et même Al­fred-Plan­ta­ge­net, a-t-il af­fir­mé. C’est une des prio­ri­tés sur les­quelles je tra­vaille avec le gou­ver­ne­ment pour es­sayer de faire avancer le pro­jet. »

Il pour­suit : « Par contre, je suis aus­si concen­tré sur le dé­ve­lop­pe­ment du Parc Mou­lin. Je ne suis pas trop sa­tis­fait de la fa­çon qu’on avance. Je suis d’ac­cord avec notre plan, mais on n’a rien fait en­core cette an­née. »

M. La­londe siège au co­mi­té pour le dé­ve­lop­pe­ment du Parc Mou­lin, sur la rue Ed­wards. Le co­mi­té a pré­pa­ré un plan pour l’ex­pan­sion du parc et pour le dé­ve­loppe- ment d’une sec­tion boi­sée.

« Le plan est là. La concep­tion est com­plé­tée, mais on manque de fonds. »

D’ici la fin de son man­dat, M. La­londe pré­voit col­la­bo­rer avec les can­di­dats qui vou­dront le rem­pla­cer comme conseiller mu­ni­ci­pal. « Quand ce se­ra of­fi­ciel qu’ils se pré­sentent, je vais les ren­con­trer, les in­for­mer des be­soins du coin, dis­cu­ter du dé­ve­lop­pe­ment fu­tur, a pré­ci­sé M. La­londe.

Et il y va de ce con­seil : « Si t’es élu pour un quar­tier, il faut se sou­ve­nir qu’on est élu pour le con­seil mu­ni­ci­pal en en­tier – tu dois en­vi­sa­ger po­si­ti­ve­ment le dé­ve­lop­pe­ment à la gran­deur de la mu­ni­ci­pa­li­té. Pas seule­ment pour ton sec­teur. »

En ce mo­ment, M. La­londe sait que trois per­sonnes sont in­té­res­sées au poste de conseiller. Mais au­cun nom n’est en­core of­fi­ciel.

«...Tu dois en­vi­sa­ger po­si­ti­ve­ment le dé­ve­lop­pe­ment à la gran­deur de la mu­ni­ci­pa­li­té. Pas seule­ment pour ton sec­teur».

—pho­to Ci­té de Cla­rence-Ro­ck­land

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.