PIERRE LE­ROUX SOU­HAITE SUC­CÉ­DER À CRACK

Vision (Canada) - - ACTUALITIES - NEWS - CA­RO­LINE PRÉ­VOST ca­ro­line.pre­vost@eap.on.ca

Dans un com­mu­ni­qué en­voyé à peine 30 mi­nutes après ce­lui de M. Crack, le maire de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Rus­sell, Pierre Le­roux, a an­non­cé son in­ten­tion de se pré­sen­ter à l’in­ves­ti­ture comme can­di­dat du Par­ti li­bé­ral de l’On­ta­rio dans Glen­gar­ry-Pres­cott-Rus­sell.

M. Le­roux a in­di­qué que c’est le dé­pu­té Crack lui-même qui a son­dé son in­té­rêt à se pré­sen­ter. « C’était un grand hon­neur. Je ne m’at­ten­dais pas à ça », a-t-il confié.

Dans un com­mu­ni­qué, ce­lui-ci a dé­cla­ré vou­loir « re­prendre là où Grant a lais­sé et conti­nuer de faire pres­sion pour des in­ves­tis­se­ments qui font une réelle dif­fé­rence dans la vie des gens. »

Une oc­ca­sion de chan­ger les règles

Le maire de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Rus­sell, qui se dé­crit comme « fi­nan­ciè­re­ment conser­va­teur et so­cia­le­ment li­bé­ral », es­time que son ar­ri­vée éven­tuelle à Queen’s Park lui per­met­tra de faire des chan­ge­ments.

« Je vois une oc­ca­sion pour des chan­ge­ments po­si­tifs au ni­veau pro­vin­cial. Comme maire, j’ai sou­vent vu qu’il fal­lait suivre les règles que la pro­vince met­tait en place. Mais au ni­veau pro­vin­cial, si je ne suis pas content avec les règles en place, je peux avoir une in­fluence. Moi je cherche les meilleures choses pour la cir­cons­crip­tion. Et je pense que, comme maire, j’ai bâ­ti une bonne re­la­tion avec les membres de la com­mu­nau­té de la ré­gion », a ajou­té M. Le­roux.

Le père de trois en­fants in­dique qu’ad­ve­nant sa no­mi­na­tion, il met­tra les fa­milles au coeur de ses ac­tions. « Si je suis nom­mé can­di­dat li­bé­ral, je se­rai un fervent dé­fen­seur de nos fa­milles afin que nous ayons le sou­tien dont nous avons tous be­soin. »

En 2001, cet an­cien pom­pier vo­lon­taire s’est ins­tal­lé avec sa fa­mille dans le can­ton de Rus­sell. Il a ou­vert le dé­pan­neur Pierre et fils. En 2010, Pierre Le­roux a éten­du son en­tre­prise à Cas­sel­man. Cette même an­née, il a rem­por­té le siège de conseiller à la mu­ni­ci­pa­li­té de Rus­sell. Puis, après la perte tra­gique de son ami, maire et col­lègue, JP St. Pierre, pen­dant la cam­pagne élec­to­rale en 2014, M. Le­roux a rem­por­té les élec­tions mu­ni­ci­pales et est de­ve­nu maire de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Rus­sell.

S’il est choi­si pour re­pré­sen­ter le Par­ti li­bé­ral, il af­fron­te­ra sa col­lègue au con­seil mu­ni­ci­pal, Aman­da Si­mard, qui a été choi­sie can­di­date du Par­ti pro­gres­siste-conser­va­teur l’an der­nier.

Une éven­tuelle élec­tion de Pierre Le­roux à Queen’s Park exi­ge­rait qu’il cède son poste de maire de la Mu­ni­ci­pa­li­té de Rus­sell. Mais dans le cas contraire, le prin­ci­pal in­té­res­sé confirme qu’il ne quit­te­rait pas la vie po­li­tique.

« Si je ne gagne pas, je me re­pré­sen­te­rai maire parce que j’adore ser­vir ma com­mu­nau­té. »

— ar­chives

Pierre Le­roux, cur­rent­ly Mayor of the Mu­ni­ci­pa­li­ty of Rus­sell, an­noun­ced Thurs­day that he is run­ning for no­mi­na­tion as the Li­be­ral Par­ty can­di­date for On­ta­rio in Glen­gar­ry-Pres­cott-Rus­sell (GPR).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.