LA VOIX DES LEC­TEURS LA VOIX DES LEC­TEURS

China Today (French) - - SOMMAIRE -

Je suis l’am­bas­sa­deur du Né­pal en Chine, Lee­la Ma­ni Pau­dyal, un vieil ami de la Chine. J’ai pris mes fonc­tions d’am­bas­sa­deur en 2016, mais ma re­la­tion avec la Chine re­monte à en­vi­ron 20 ans. En 2017, j’ai ac­cor­dé une in­ter­view ex­clu­sive à La Chine au pré­sent qui a été pu­bliée dans le nu­mé­ro de juillet in­ti­tu­lé « L’ini­tia­tive “la Cein­ture et la Route” in­jecte une vi­ta­li­té nou­velle dans la co­opé­ra­tion si­no-né­pa­laise ». La lec­ture des nu­mé­ros de no­vembre et dé­cembre, res­pec­ti­ve­ment sur les thèmes de « l’ini­tia­tive “la Cein­ture et la Route” » et de « l’Ex­po­si­tion in­ter­na­tio­nale d’im­por­ta­tion de Chine (CIIE) », m’a beau­coup in­té­res­sé. Le Né­pal est ou­vert à la Chine et au par­tage de ses ex­pé­riences et ini­tia­tives au su­jet de la crois­sance éco­no­mique et du dé­ve­lop­pe­ment so­cial avec ses pays voi­sins et les autres États du monde. L’ini­tia­tive « la Cein­ture et la Route » est une étape im­por­tante dans la pro­mo­tion de la connec­ti­vi­té et de la co­opé­ra­tion entre les pays. Elle n’a pas seule­ment bé­né­fi­cié à la Chine mais a aus­si contri­bué à li­bé­rer le po­ten­tiel des pays voi­sins comme le Né­pal. J’ai eu le plai­sir de pré­sen­ter la dé­lé­ga­tion du gou­ver­ne­ment du Né­pal à Shan­ghai, quand ses membres sont ve­nus par­ti­ci­per à la CIIE. Ac­tuel­le­ment, les deux pays ont dé­jà connu une co­opé­ra­tion dy­na­mique dans les do­maines des nou­velles éner­gies, des res­sources hy­drau­liques, des trans­ports, du tou­risme et de l’ar­ti­sa­nat. À l’ave­nir, le gou­ver­ne­ment né­pa­lais se concen­tre­ra da­van­tage sur les bé­né­fices que peuvent ti­rer nos deux peuples du dé­ve­lop­pe­ment vert et du­rable. J’es­père pou­voir lire plus d’ar­ticles pro­chai­ne­ment au su­jet de nos re­la­tions bi­la­té­rales et des suc­cès que nous avons at­teints. Lee­la Ma­ni Pau­dyal Né­pal

Je suis pro­fes­seur d’an­glais et for­ma­teur res­pon­sable d’une classe et de l’éla­bo­ra­tion de cours en ligne. Au­jourd’hui, je suis consul­tant scien­ti­fique pour VIPKID, une plate-forme édu­ca­tive en ligne chi­noise qui offre une ex­pé­rience de l’en­sei­gne­ment élé­men­taire amé­ri­cain aux étu­diants chi­nois âgés de 4 à 12 ans. Cer­tains de vos ar­ticles m’ont fait forte im­pres­sion, par exemple ce­lui in­ti­tu­lé « Ap­prendre fa­ci­le­ment » dans le nu­mé­ro de no­vembre (ver­sion an­glaise). Comme le jour­na­liste l’a dit, « payer des plates-formes de connais­sances en ligne est en train de chan­ger ra­di­ca­le­ment la fa­çon dont nous ap­pre­nons. » J’ai trou­vé des sta­tis­tiques très par­lantes dans l’ar­ticle où il est dit que 100 mi­nutes en par­tage au­dio coûtent 19,9 yuans, soit 2,9 dol­lars, et que des mil­liers d’uti­li­sa­teurs pour­raient payer et re­joindre le cours. Ce­la donne un re­ve­nu re­mar­quable aux per­sonnes avec des connais­sances spé­ci­fiques ; de même dans le Rap­port 2017 sur le dé­ve­lop­pe­ment de l’éco­no­mie col­la­bo­ra­tive en Chine, le nombre de rè­gle­ments ef­fec­tués par les uti­li­sa­teurs de sa­voir a at­teint 300 mil­lions, comp­tant pour la moi­tié du to­tal des in­ter­nautes chi­nois. Cette in­for­ma­tion était vrai­ment mo­ti­vante ! Elle m’a ren­du plus confiant dans le mo­dèle des cours par­ti­cu­liers in­ter­ac­tifs et je fais main­te­nant des re­cherches sur le su­jet. Je suis per­sua­dé que des conte­nus va­riés et de meilleure qua­li­té at­ti­re­ront plus de consom­ma­teurs et ai­de­ront à amé­lio­rer la vie des gens. James Jen­kin Aus­tra­lie

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.