La 3e ses­sion plé­nière du XIe Co­mi­té cen­tral du Par­ti

China Today (French) - - LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ -

Du 18 au 22 dé­cembre 1978, la 3e ses­sion plé­nière du XIe Co­mi­té cen­tral du Par­ti com­mu­niste chi­nois (PCC) a eu lieu à Bei­jing. Son thème prin­ci­pal était de trans­fé­rer le centre des ac­ti­vi­tés du Par­ti sur la mo­der­ni­sa­tion so­cia­liste. Avant cette réunion, du 10 no­vembre au 15 dé­cembre, avait été convo­quée la Confé­rence sur le tra­vail du Co­mi­té cen­tral du Par­ti, au cours de la­quelle des pro­po­si­tions fa­vo­rables au trans­fert du centre des ac­ti­vi­tés du Par­ti, au ré­ta­blis­se­ment ou en­core à la mise en va­leur des bonnes tra­di­tions du Par­ti ont été avan­cées. Du­rant la séance de clô­ture, Deng Xiao­ping a don­né un dis­cours in­ti­tu­lé Li­bé­rer les es­prits, re­cher­cher la vé­ri­té dans les faits et s’unir en re­gar­dant vers l’ave­nir, le­quel est de­ve­nu le rap­port thé­ma­tique de la 3e ses­sion plé­nière du XIe Co­mi­té cen­tral du Par­ti. Celle-ci a pris des dé­ci­sions im­por­tantes au su­jet du ré­ajus­te­ment éco­no­mique, de la ré­forme de la ges­tion éco­no­mique, du dé­ve­lop­pe­ment de l’agri­cul­ture, de l’amé­lio­ra­tion du bien-être de la po­pu­la­tion, mais elle a éga­le­ment éta­bli les lignes mar­xistes du Par­ti sur les plans idéo­lo­gique, po­li­tique et or­ga­ni­sa­tion­nel.

Cette réunion marque un tour­nant, dont l’im­por­tance est aus­si grande que du­rable dans l’his­toire du PCC de­puis la fon­da­tion de la Ré­pu­blique po­pu­laire de Chine. Tout en per­met­tant de bri­ser ra­di­ca­le­ment les en­traves des er­reurs « de gauche », qui sub­sis­taient de­puis long­temps, et celles du « double sou­tien in­con­di­tion­nel », elle a mis en place les prin­cipes di­rec­teurs consis­tant à « li­bé­rer les es­prits, faire tra­vailler son cer­veau, re­cher­cher la vé­ri­té dans les faits et s’unir en re­gar­dant vers l’ave­nir ». Elle a éga­le­ment axé la pen­sée di­rec­trice du Co­mi­té cen­tral du PCC sur l’édi­fi­ca­tion éco­no­mique plu­tôt que sur la lutte des classes, et pro­po­sé de mettre en oeuvre la ré­forme et l’ou­ver­ture sur l’ex­té­rieur. De­puis, la Chine a en­ta­mé plu­sieurs trans­for­ma­tions his­to­riques : d’un pays axé sur la lutte des classes à un pays cen­tré sur l’édi­fi­ca­tion éco­no­mique, d’un pays sclé­ro­sé ou se­mi-sclé­ro­sé à un pays mar­qué par une ré­forme glo­bale, et d’un pays fer­mé ou se­mi-fer­mé à un pays ou­vert au monde. à la lu­mière de la ligne idéo­lo­gique ca­rac­té­ri­sée par la li­bé­ra­tion des es­prits et le sou­ci d’ob­jec­ti­vi­té, le Par­ti s’est axé sur la ques­tion « com­ment édi­fier le so­cia­lisme » et a glo­ba­le­ment in­no­vé ses me­sures po­li­tiques. En te­nant compte des condi­tions concrètes de la Chine, qui se trouve au stade pri­maire du so­cia­lisme, il a for­mu­lé de fa­çon créa­tive une ligne fon­da­men­tale dite « une tâche cen­trale, deux points es­sen­tiels ». Par ailleurs, il a éla­bo­ré sa po­li­tique gé­né­rale et créé un en­semble de po­li­tiques en­tiè­re­ment nou­velles. Tout ce­la a per­mis à la Chine de s’en­ga­ger dans la voie de la ré­forme et de l’ou­ver­ture pour édi­fier un so­cia­lisme à la chi­noise.

Newspapers in French

Newspapers from China

© PressReader. All rights reserved.