Ca­len­drier éta­bli et ques­tions en sus­pens

ÉLEC­TIONS LÉ­GIS­LA­TIVES L’egypte or­ga­ni­se­ra le 21 no­vembre pro­chain le pre­mier scru­tin de­puis la chute du pré­sident Mou­ba­rak en fé­vrier der­nier, tan­dis que les forces po­li­tiques sont en­ga­gées dans un dé­bat de der­nière mi­nute.

Al Ahram Hebdo - - Egypte - Ché­rif Al­bert

Le­Con­seil Su­prême des Forces Ar­mées (CSFA) a ap­prou­vé cette se­maine le ca­len­drier pro­po­sé par la com­mis­sion élec­to­rale re­la­tif aux pro­chaines élec­tions de l’As­sem­blée du peuple et du Conseil consul­ta­tif (Chou­ra) : les élec­tions lé­gis­la­tives se dé­rou­le­ront en trois phases, cha­cune cou­vrant 9 des 27 gou­ver­no­rats, et se­ront éta­lées entre le 21 no­vembre et le 3 jan­vier pro­chains. Elles se­ront sui­vies d’élec­tions au Conseil de la Chou­ra, le sé­nat, fixées, elles, entre le 22 jan­vier et le 4 mars. Le CSFA pro­cé­de­ra, fin sep­tembre, à la pu­bli­ca­tion d’un dé­cret fixant le ca­len­drier élec­to­ral, a fait sa­voir le pré­sident de la com­mis­sion su­pé­rieure des élec­tions, Ab­del-Moez Ibra­him.

Une cin­quan­taine de re­pré­sen­tants de for­ma­tions et de par­tis po­li­tiques ont ren­con­tré di­manche des membres du CSFA, dont le gé­né­ral Sa­mi Anan, chef d’état-ma­jor des forces ar­mées, pour évo­quer les pré­pa­ra­tifs de ces scru­tins.

Se­lon les par­ti­ci­pants, la réunion a été l’oc­ca­sion d’évo­quer à nou­veau le sys­tème élec­to­ral re­je­té par une large ma­jo­ri­té des forces po­li­tiques sur scène. Celles-ci contestent la loi adop­tée ré­cem­ment par le gou­ver­ne­ment in­té­ri­maire et qui consti­tue un amal­game de vote uni­no­mi­nal et de scru­tin de liste (50 % - 50 %). Le vote uni­no­mi­nal se­rait fa­vo­rable aux élé­ments de l’ex-par­ti au pou­voir (PND), à l’achat des voix, et à l’in­fluence per­son­nelle, alors que le scru­tin de liste se­rait plus po­li­ti­que­ment orien­té, juge-t-on. Des ju­ristes de la Haute Cour consti­tu­tion­nelle, ayant as­sis­té à titre per­son­nel à cette réunion, ont émis des doutes sur la consti­tu­tion­na­li­té d’un sys­tème ex­cluant le vote uni­no­mi­nal.

Le quo­ta ré­ser­vant la moi­tié des sièges de l’As­sem­blée du peuple aux ou­vriers et pay­sans et gar­dé dans le texte de la loi ré­cem­ment amen­dée, res­te­ra se­lon toute vrai­sem­blance in­tou­chable, éga­le­ment par sou­ci de consti­tu­tion­na­li­té.

Par ailleurs, les avis res­tent par­ta­gés quant à l’ex­clu­sion des an­ciens membres du PND des pro­chains scru­tins en ver­tu de la loi de la tra­hi­son ban­nis­sant ceux qui ont contri­bué à la « cor­rup­tion » de la vie po­li­tique. La mise en ap­pli­ca­tion de cette loi est tou­jours à l’étude par le conseil mi­li­taire, au­rait af­fir­mé le gé­né­ral Mam­douh Cha­hine du CSFA, d’après le compte-ren­du de la réunion pré­sen­té par le co-fon­da­teur du par­ti li­bé­ral Al-Adl, Mous­ta­pha AlNag­gar, sur sa page per­son­nelle du ré­seau so­cial Fa­ce­book.

D’après les in­for­ma­tions de la réunion de di­manche qui s’est éta­lée sur plus de 7 heures, d’autres su­jets ont éga­le­ment été dis­cu­tés, no­tam­ment la ré­ac­ti­va­tion de l’Etat d’ur­gence (que le CSFA jus­ti­fie en in­vo­quant l’ordre pu­blique et la sé­cu­ri­té na­tio­nale) ; le re­cours aux tri­bu­naux mi­li­taires pour ju­ger les ci­toyens ci­vils (que le CSFA pro­met de li­mi­ter aux agres­seurs qui s’en prennent aux membres de l’ar­mée) ; la mo­di­fi­ca­tion des dé­li­mi­ta­tions des cir­cons­crip­tions élec­to­rales de ma­nière à ai­der les can­di­dats à faire cam­pagne ; l’ac­cès égal de ces der­niers aux mé­dias pu­bliques ; l’uti­li­sa­tion des lieux de culte et de slo­gans re­li­gieux dans le cadre des cam­pagnes élec­to­rales … etc.

« La ren­contre n’était pas des­ti­née à prendre des dé­ci­sions mais sim­ple­ment à écou­ter les divers points de vue et à dé­battre des as­pects contro­ver­sés de la loi élec­to­rale » , es­time Ah­mad Saïd, du par­ti des Egyp­tiens libres, qui a as­sis­té à la réunion.

Le nu­mé­ro 2 du Conseil mi­li­taire, Sa­mi Anan, a pro­mis d’autres ren­contres avec les par­tis po­li­tiques des­ti­nées cette fois à at­teindre un consen­sus sur les ques­tions res­tées sus­pen­dues

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.