Le droit au calme

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

J’avais pen­sé que les choses en Egypte se­raient dif­fé­rentes après la ré­vo­lu­tion. Mais rien n’a chan­gé. Pour vous ex­pli­quer en­core un peu plus, j’ai­me­rais vous ra­con­ter ce qui m’est ar­ri­vé il y a une se­maine. Ayant un nou­veau ma­rié dans la fa­mille, mes voi­sins ont or­ga­ni­sé une cé­lé­bra­tion chez eux. Com­men­çant à 1h du ma­tin, les cé­lé­bra­tions ont du­ré jus­qu’à 4h du ma­tin. Ils ont com­men­cé d’abord par faire jouer très fort de la mu­sique, en­suite ils ont haus­sé le son, et vers 2h30 ils ont ti­ré des coups de feu dans l’air ex­pri­mant leur joie avec le nou­veau ma­rié. Je com­prends très bien que ces gens sont en train de vivre une joie im­mense avec le jeune ma­rié. Je com­prends très bien qu’ils ont le droit de cé­lé­brer chez eux et de jouer de la mu­sique. Mais ce que je n’ar­rive pas à sai­sir, c’est comment ils peuvent se don­ner le droit de ne pas res­pec­ter mon droit de pas­ser une nuit pai­sible chez moi sans être dé­ran­gée. Na­da Kha­led,

Hé­lio­po­lis.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.