Le chaos quo­ti­dien

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

Ce­lui qui pos­sède une voi­ture et qui vit au Caire souffre et doit al­ler au-de­là de pas mal d’obs­tacles tous les jours à cause des em­bou­teillages. Ha­bi­ter dans une ville de 20 mil­lions d’ha­bi­tants et être sans cesse en­tou­ré par le bruit des klaxons, de l’ac­ti­vi­té des ma­ga­sins et de la pol­lu­tion sont le cau­che­mar que doivent vivre les Cai­rotes.

En par­lant de cir­cu­la­tion au Caire, on ne peut que la dé­crire de ca­tas­tro­phique. Tout d’abord, beau­coup de rues au Caire ne sont sim­ple­ment pas bien pa­vées ou pas pa­vées du tout et sont ren­dues très étroites par les stationnements de voi­tures. Il y a aus­si l’ab­sence d’agents de la cir­cu­la­tion dans les lieux sur­peu­plés puis­qu’ils ne sont pré­sents que dans les rues où ha­bitent les per­son­na­li­tés in­fluentes. Si cette po­li­tique était ac­cep­tée avant la ré­vo­lu­tion, je vous in­vite, chers lec­teurs, à la re­fu­ser dé­sor­mais. Nous avons le droit d’avoir des rues à la hau­teur de celles des quar­tiers hup­pés de Za­ma­lek et de Gar­den Ci­ty. Yas­mine Kha­led,

Le Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.