Les Frères perdent leur mo­no­pole

Al Ahram Hebdo - - Egypte - May At­ta

AQUELQUES mètres d’une place Tah­rir em­bra­sée par une ré­volte po­pu­laire ré­pri­mée dans le sang, les élec­tions de l’ordre des Avo­cats se sont dé­rou­lées di­manche dans le calme et en l’ab­sence in­ha­bi­tuelle du dis­po­si­tif sé­cu­ri­taire clas­sique. C’est le pré­sident du par­ti nas­sé­rien Sa­meh Achour qui a rem­por­té le siège du bâ­ton­nier, ar­ri­vant lar­ge­ment de­vant ses prin­ci­paux concur­rents avec 37 597 voix. Ses prin­ci­paux concur­rents, le pré­sident ad­joint du par­ti li­bé­ral du Néo-wafd, Mo­ha­mad Ka­mel, le can­di­dat is­su des Frères mu­sul­mans, Mo­kh­tar Nouh, et l’is­la­miste in­dé­pen­dant Mon­tas­ser Al-zayat, ont rem­por­té 19 817, 17 055 et 10 825 voix res­pec­ti­ve­ment.

24 can­di­dats étaient en lice pour le poste de bâ­ton­nier, alors que 376 se dis­pu­taient les 45 sièges des conseils gé­né­ral et lo­caux de l’ordre.

Les élec­tions se sont dé­rou­lées dans une at­mo­sphère de trans­pa­rence mal­gré le re­fus des juges d’en as­su­rer le contrôle à cause de leur vieille que­relle avec les avo­cats sur l’adop­tion d’une loi du pou­voir ju­di­ciaire. Le quo­rum fut at­teint peu avant mi­di an­non­çant le dé­but du vote qui s’est ter­mi­né à 17h30.

Sa­meh Achour a te­nu une confé­rence de presse lun­di pour ex­pri­mer sa dé­ter­mi­na­tion à « n’épar­gner au­cun ef­fort pour aug­men­ter les pensions de re­traite et les as­su­rances mé­di­cales dis­pen­sées par l’ordre », ou pour dé­ve­lop­per les offres de lo­ge­ments à prix mo­dé­rés à ses membres. « Nous de­vons aus­si ré­soudre les pro­blèmes en sus­pens entre les avo­cats et les juges pour n’être qu’une seule main au ser­vice du peuple, no­tam­ment pour as­su­rer des élec­tions lé­gis­la­tives trans­pa­rentes lors des se­maines à ve­nir », a ajou­té le bâ­ton­nier élu.

Pour ce qui est des conseils syn­di­caux dont les ré­sul­tats fi­nals ont été an­non­cés mar­di, la com­pé­ti­tion se li­mi­tait prin­ci­pa­le­ment, comme pour le poste de bâ­ton­nier, entre les can­di­dats re­pré­sen­tant les cou­rants na­tio­nal, nas­sé­rien et ceux des Frères mu­sul­mans. Ces der­niers ont mo­no­po­li­sé les conseils lo­caux de l’ordre de­puis 1991. Mais cette fois, la si­tua­tion a chan­gé, sans doute à cause de la chute de l’an­cien ré­gime ac­cu­sé d’avoir fait le lit des is­la­mistes à cause de ses po­li­tiques. Comme ce fut le cas, le mois der­nier, lors des élec­tions de l’ordre des Mé­de­cins. Chez les Avo­cats, les Frères n’ont pas réus­si non plus à ra­fler la mise. Néan­moins, se­lon les ré­sul­tats par­tiels dis­po­nibles lun­di soir, les is­la­mistes avaient une avance re­la­tive par rap­port à l’autre cou­rant do­mi­nant au sein des conseils syn­di­caux.

« Les gens ont com­pris la men­ta­li­té des Frères Mu­sul­mans. Ceux-ci placent tou­jours leurs cal­culs po­li­tiques avant les in­té­rêts na­tio­naux ou syn­di­caux. Je crois que leur ab­sence sur la place Tah­rir et leur re­fus du cô­té des ré­vo­lu­tion­naires qui se fai­saient tuer là-bas a beau­coup af­fec­té leurs ré­sul­tats dans ces élec­tions. Le sou­tien dont bé­né­fi­ciaient les Frères de la part de l’an­cien ré­gime a dis­pa­ru », es­time l’avo­cat Mah­moud Qan­dil, ex­pli­quant la fin du mo­no­pole is­la­miste.

« En dé­ci­dant de se ral­lier au Conseil mi­li­taire après la ré­vo­lu­tion, ils se sont don­nés une image contro­ver­sée », ren­ché­rit Ab­del-ga­wad Ah­mad, avo­cat et syn­di­ca­liste. Il n’ex­clut pas que les Frères es­sayent d’ex­ploi­ter à des fins élec­to­rales leur suc­cès par­tiel aux élec­tions du syn­di­cat.

Des ac­cu­sa­tions na­tu­rel­le­ment re­je­tées par les can­di­dats de la confré­rie : « Au­pa­ra­vant, l’ap­pa­reil sé­cu­ri­taire in­fil­trait le tra­vail syn­di­cal. Au­jourd’hui, c’est la loi qui gou­ver­ne­ra notre exer­cice. Et toutes les dé­ci­sions se­ront prises à la ma­jo­ri­té. Nous ne sommes en conflit avec per­sonne », se dé­fend Mo­ha­mad Tous­son, can­di­dat af­fi­lié à la confré­rie

Les Frères re­culent dans les syn­di­cats.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.