La gare du Caire res­tau­rée

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

Je suis étu­diant à la fa­cul­té d’ar­chi­tec­ture et je suis par­ti­cu­liè­re­ment in­té­res­sée de consta­ter qu’en­fin, les tra­vaux de res­tau­ra­tion concer­nant la gare du Caire ont été ache­vés. C’est vrai­ment ma­gni­fique car elle a pris le style an­cien. Mais comme toutes les choses, rien n’a chan­gé après la ré­vo­lu­tion. Les res­pon­sables ont né­gli­gé en­tiè­re­ment les in­fra­struc­tures : les wa­gons, les toi­lettes qui sont dé­pour­vues d’eau et les pan­neaux de si­gna­li­sa­tion. Le plus im­por­tant à mon avis est que les au­to­ri­tés n’ont pas pen­sé à for­mer les conduc­teurs pour amé­lio­rer leur ni­veau ? Même les trains sont tou­jours en re­tard. Cette gare du Caire a une riche his­toire. C’est la pre­mière ligne fer­ro­viaire entre Alexan­drie et Le Caire inau­gu­rée en sep­tembre 1856. Le bâ­ti­ment ac­tuel a été éri­gé en 1892 et ré­amé­na­gé en 1955. C’était au temps du khé­dive Ab­bass 1er que l’egypte a inau­gu­ré la pre­mière ligne de che­mins de fer en Afrique et en Orient. Au­pa­ra­vant, mes pa­rents ont pris le train pour Alexan­drie pour se pro­me­ner mais au­jourd’hui, le voyage est de­ve­nu ris­qué. Inas Taw­fiq,

Le Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.