Vic­toire an­non­cée de « »

RUS­SIE A la veille des lé­gis­la­tives du 4 dé­cembre, les son­dages pré­voient une vic­toire du par­ti au pou­voir. Il su­bi­rait ce­pen­dant une baisse par rap­port aux lé­gis- la­tives de 2007.

Al Ahram Hebdo - - Monde - M. Ch.

LE COMPTE à re­bours a com­men­cé pour les lé­gis­la­tives russes pré­vues le 4 dé­cembre. D’après les son­dages pu­bliés cette se­maine, le par­ti Rus­sie unie du pre­mier mi­nistre, Vla­di­mir Pou­tine, de­vrait rem­por­ter ces lé­gis­la­tives, mais perdre la ma­jo­ri­té de plus des deux tiers qu’il dé­tient de­puis le scru­tin de 2007. Se­lon une en­quête du centre in­dé­pen­dant Le­va­da, Rus­sie unie de­vrait ob­te­nir 253 sièges sur les 450 de la chambre basse du Par­le­ment (Dou­ma), alors qu’il avait rem­por­té 315 sièges en 2007. Les trois autres for­ma­tions re­pré­sen­tées à la Dou­ma de­vraient voir ain­si leur score pro­gres­ser, le Par­ti com­mu­niste avec 94 sièges, le Par­ti li­bé­ral-dé­mo­crate de l’ul­tra-na­tio­na­liste Vla­di­mir Ji­ri­novs­ki avec 59 dé­pu­tés et Rus­sie juste 44, se­lon l’en­quête de Le­va­da. Au­cun autre par­ti ne fran­chi­rait le seuil des 7 % né­ces­saires pour en­trer à la Dou­ma. Dans un autre sondage réa­li­sé par l’ins­ti­tut Vtsiom, Rus­sie unie est cré­di­té de 262 sièges. Les com­mu­nistes de­vraient ob­te­nir 82 dé­pu­tés, les ul­tra-na­tio­na­listes 57 et Rus­sie juste 49. D’après les en­quêtes réa­li­sées dans 40 ré­gions cette se­maine, le par­ti au pou­voir n’au­rait plus la ma­jo­ri­té des deux tiers re­quise pour pro­cé­der à des chan­ge­ments dans la Consti­tu­tion, ce qui lui por­te­rait un coup dur.

Dé­cla­rant la guerre au par­ti au pou­voir, l’op­po­si­tion russe a es­ti­mé que ce par­ti se pré­pare à des fraudes pour rem­por­ter les lé­gis­la­tives, et me­na­cé d’or­ga­ni­ser d’im­por­tantes ma­ni­fes­ta­tions en cas de ré­sul­tats fal­si­fiés. Dé­jà, un ras­sem­ble­ment a été or­ga­ni­sé, sa­me­di, par le par­ti Rus­sie juste, la plus pe­tite des quatre for­ma­tions de l’op­po­si­tion, réunis­sant un de­mi-mil­lier de per­sonnes au centre de Mos­cou. « Tous les pré­pa­ra­tifs sont en cours pour des fraudes élec­to­rales. Il s’agit d’une at­teinte à la Consti­tu­tion et d’une at­teinte à l’ave­nir du pays. Si ces fraudes ont lieu, nous des­cen­drons dans la rue », a aver­ti un dé­pu­té de l’op­po­si­tion, Guen­na­di Goud­kov.

En fait, le sou­tien en fa­veur du par­ti au pou­voir de M. Pou­tine s’est pro­gres­si­ve­ment éro­dé après avoir at­teint des som­mets avant la crise éco­no­mique de 2008 qui a frap­pé de plein fouet le pays. Trois mois après les lé­gis­la­tives, la Rus­sie as­sis­te­ra à un autre en­jeu de taille, à sa­voir les élec­tions pré­si­den­tielles pré­vues le 4 mars. En fait, un jeu de chaises mu­si­cales s’est dé­ci­dé entre les deux lea­ders du pays, Vla­di­mir Pou­tine, homme fort du pays de­puis une dé­cen­nie après deux man­dats au Krem­lin (2000-2008), qui pré­side le par­ti Rus­sie unie, et le pré­sident Dmi­tri Med­ve­dev qui est tête de liste pour les lé­gis­la­tives

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.