Cou­purres de pr­resse

Es­cales di­verses cette se­maine entre un juge tra­fi­quant d’armes, le der­nier al­bum des d’his­toire de la 6e an­née pri­maire, qui fait en­core l’éloge de Mou­ba­rak, et en­fin un cheikh «

Al Ahram Hebdo - - Egypte - Na­jet Bel­ha­tem

C’est dans le jour­nal en ligne AlBa­dil que l’on ap­prend qu’un pré­sident de cour dans la ville d’is­maï­liya a été dé­fé­ré de­vant le tri­bu­nal pour … tra­fic d’armes. Le juge a avoué son crime, en plus de la dé­ten­tion de drogue à usage per­son­nel. Se­lon le jour­nal, c’est le juge lui-même qui a de­man­dé le trans­fert de son af­faire au pro­cu­reur gé­né­ral, ar­guant que « les pro­cé­dures de son ar­res­ta­tion sont illé­gales vu qu’il bé­né­fi­cie de l’im­mu­ni­té ! ». Notre juge, ap­pa­rem­ment sous l’ef­fet de la drogue de­puis un mo­ment, n’a pas vu que la ré­vo­lu­tion est pas­sée par là. Les Ul­tras sont, par contre, de plein fouet dans la ré­vo­lu­tion. « Cette se­maine, les Ul­tras de Za­ma­lek ont an­non­cé la sor­tie du nou­vel al­bum de Za­ma­lek in­ti­tu­lé Za­ma­lek, c’est la vie », écrit le quo­ti­dien Al-mas­ry AlYoum. Ce n’est peut-être pas la bonne sai­son pour fê­ter la sor­tie d’un al­bum vu que les Ul­tras de Ah­li sont en deuil, mais en plus des chan­sons sur la culture des Ul­tras, l’al­bum ren­ferme deux chan­sons sur la ré­vo­lu­tion. Ailleurs, c’est en so­li­taire qu’un réa­li­sa­teur de la chaîne Al-nil lil akh­bar l’étran­ger et sur­tout aux Etats-unis, sur­tout après l’adhé­sion du cheikh d’al-az­har et celle de plu­sieurs ou­lé­mas. Wa­shing­ton a réa­li­sé que ce­la pou­vait me­ner à une po­si­tion égyp­tienne uni­fiée face aux me­naces amé­ri­caines de re­ti­rer l’aide ». La po­si­tion de Waël Ab­del-fa­tah ne va ap­pa­rem­ment pas dans le sens de ce consen­sus dont parle Ba­kri. Ce der­nier écrit dans le quo­ti­dien Tah­rir : « Le Conseil su­prême est la par­tie res­tante du ré­gime qui a pro­pa­gé la peur, par­tout en Egypte, du monstre amé­ri­cain qui va nous tuer si nous nous sau­vons de son pa­ra­dis en re­fu­sant son aide. C’est le même ré­gime qui a pro­pa­gé l’idée que nous vi­vons grâce à cette aide, qui au­jourd’hui fait bou­ger des al­liés par­mi les chei­khs et les dif­fé­rents choeurs pour faire pas­ser de vieux plans afin d’as­su­jet­tir les peuples bons et fi­dèles. Le peuple égyp­tien, mal­gré ce qu’il su­bit, est prêt à don­ner même une livre pour faire sor­tir l’egypte de l’or­nière. Ce sont des sen­ti­ments pieux, mais qui sont uti­li­sés pour dé­fendre un ré­gime mort à la base … ».

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.