Le cirque des can­di­dats

Al Ahram Hebdo - - Courrier -

De­puis quand Ab­del-mo­neim Aboul-fou­touh est-il consi­dé­ré comme un li­bé­ral ? A-t-il vrai­ment aban­don­né les idées et prin­cipes de la confré­rie des Frères mu­sul­mans ? Lui, qui a été pen­dant plus de 22 ans un membre émi­nent de son bu­reau d’orien­ta­tion ? Est-il lo­gique de croire qu’il s’est trans­for­mé sou­dai­ne­ment ?

Est-ce que vous sa­vez qui est vrai­ment Omar So­li­man ? Quel est son pro­jet élec­to­ral ? Ce qu’il va faire ? Pour­quoi n’a-t-il pas été ju­gé comme les autres de l’an­cien ré­gime ?

Est-ce que vous croyez vrai­ment que nous al­lons avoir de vraies élec­tions comme celles des pays ci­vi­li­sés ? Sen­tez-vous que les choses sont vrai­ment sur la bonne voie ? Que nous pre­nons des pas sûrs vers le bon che­min ?

J’ai ten­dance à croire mon ami qui m’avait dit que la vie po­li­tique en Egypte main­te­nant peut être qua­li­fiée de « ri­go­lade ». Tout est mé­lan­gé et tout est per­mis.

Amr mous­sa, Omar So­li­man et Ah­mad Cha­fiq, les grands hommes de Mou­ba­rak, ont pré­sen­té leurs do­cu­ments à la can­di­da­ture des pré­si­den­tielles pour les pre­mières élec­tions pré­si­den­tielles post-ré­vo­lu­tion­naires.

Ha­zem Abou-ismaïl, Khaï­rat AlC­ha­ter, Sé­lim Al-aw­wa et Ab­delMo­neim Aboul-fou­touh, qui sont tous de ten­dance is­la­mique, qui consi­dé­raient la dé­mo­cra­tie comme une sorte de po­ly­théisme et qui avaient ac­cu­sé la ré­vo­lu­tion d’avoir vi­sé la des­truc­tion du pays, se consi­dèrent par­mi les ré­vo­lu­tion­naires et les mieux à même de pro­té­ger et sau­ver « leur » ré­vo­lu­tion. Après tout ce­la, pen­sez-vous en­core qu’on ait de vraies élec­tions pré­si­den­tielles ? Vous rê­vez !

Mo­na Yous­sef,

Le Caire.

Newspapers in French

Newspapers from Egypt

© PressReader. All rights reserved.